La Forêt de l'Aube RPG
Cette version du forum de la Forêt de l'Aube ferme actuellement ces portes, mais est heureux de vous accueillir sur une V2 se trouvant a l'adresse suivante :



Merci de votre visite.

La Forêt de l'Aube RPG


 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 ~ Histoire *

Aller en bas 
AuteurMessage
The Queen of Rebellion
FONDATRICE - Je Suis La Reine Non Pas d'un Peuple, Mais d'une Pensée
The Queen of Rebellion

Messages : 127
Date d'inscription : 16/10/2010

~ Histoire * Empty
MessageSujet: ~ Histoire *   ~ Histoire * I_icon_minitimeSam 16 Oct - 13:57

L'Histoire de la Forêt de l'Aube - A l'aube des Temps


    Le véritable début de notre histoire se situe exactement à l’époque où les Dieux décidèrent d’insuffler à notre belle Terre un souffle de vie. Au commencement, elle n’était que poussière et cailloux. Mais les huit divinités étaient toutes bien décidées à modifier cela, à leur façon naturellement. Ces huit Dieux se distinguaient plus ou moins en deux catégories. Non pas qu’ils se querellaient, mais uniquement que leurs Dons et Ambitions n’étaient pas les mêmes. Quatre voulaient d’abord développer l’aspect matériel de ce morceau de caillou vierge, tandis que les quatre autres préféraient créer un monde où toutes les créatures seraient égales. Nos huit divinités commencèrent alors, main dans la main, la construction de cet empire nouveau. Ce fut ainsi que la terre naquit, avec sa faune et sa flore, sans Hommes pour le moment.

    Mais commençons d’abord par présenter nos huit divinités. Parmi elles, Vénus, Hadès et Athéna, tous trois aux ordres de Zeus. Tous les quatre espéraient donner naissance à une race possédant une intelligence semblable à la leur.

    Parlons des quatre autres. Ce petit groupe, quant à lui, voulait créer une race à son image. Cette espèce devrait préserver la Terre qui leur avait été confiée. Parmi eux, Dalna. Déesse représentant la féminité, mais aussi l’ardeur guerrière et la noblesse. Ses longs cheveux de jais ont marqué l’histoire. Elle apparaissait sous la forme d’un grand chat noir. Poursuivons avec Damen. Dieu de la guerre et du combat. Ses énormes muscles étaient inoubliables. Affectionnant beaucoup la forme d’un lynx boréal, il vivait presque uniquement sous cette forme. Vient ensuite Toko. L’esprit malin et calculateur en personne. Rusé et habile, la vue de sa toison orange faisait trembler les autres divinités. Un renard roux avait prêté son corps à ce dieu. Comme les autres, ils obéissaient surtout aux ordres d’une déesse : Tana. Des yeux bleus de celle-ci suintait une sagesse sans faille. Magnifique louve blanche, elle est souvent apparue à ses descendants sous cette forme.

    Les deux parties finirent par se mettre d’accord : ils confieraient la Terre à deux races, supérieures aux autres. Ces deux espèces se nommeraient « Humains » et « Fils de la Nature ». Les Fils de la Nature avaient pour particularité de pouvoir prendre la forme d’une bête sauvage. Un chat, un loup, un lynx ou un renard. Ils avaient tous pour mission de protéger la Terre. Les Humains eux, avaient une intelligence presque cupide. Leurs idées brillantes faisaient avancer la Terre de jour en jour. Main dans la main, les deux espèces préservaient et faisaient avancer le monde. Les Dieux jubilaient en voyant leurs espèces s’affairer. À chaque instant de nouveaux progrès se faisaient sentir. Fils de la Nature et Humains cohabitaient en parfaite harmonie. Mais dans leur empressement, les Dieux n’avaient-ils pas oublié quelques détails ? Certains étaient peut être trop impliqués et d’autres trop ambitieux ? Mais maintenant que le mal était fait, il était impossible de reculer.

    Les Humains devenaient de plus en plus imbus de pouvoir. Leurs idées à première vue révolutionnaires commençaient à détruire la faune et la flore. Bien sûr, cela déplaisait plus que fortement à leurs confrères Fils de la Nature qui manifestaient leur mécontentement bruyamment. Mais les Humains, très peu disposés à lâcher le morceau, comme on dit, refusaient catégoriquement de changer le moindre détail en ce qui concernait leurs agissements. Une guerre éclata entre les deux races. Les huit Dieux prenaient chacun le parti de leur protégés, bien entendu. A feu et à sang, la Terre n’avait plus rien d’une aire de paix... Les disputes et conflits fusaient de part et d’autre, aussi bien au Ciel que sur Terre. Mais ce qui scella définitivement la séparation des huit divinités fut l’évènement suivant : les Humains ne trouvaient rien de mieux que de brûler vifs tous les Fils de la Nature qu’ils pouvaient capturer. Et comme leurs otages étaient surtout de simples enfants... Des milliers de petits innocents furent mis au bûcher. Tana en fut folle de rage. Les paroles qu’elle prononça alors furent celles-ci :

    « Les Humains sont devenus des êtres dénudés de l’âme dont nous les avions dotés. Désormais, ils ne valent plus rien ! La Terre devait être un havre de paix et regardez ce en quoi ils l’on transformée... J’en appelle aux ténèbres pour que notre peuple soit vengé de ces monstres ! Que les Humains soient maudits ! »

    Sur cette sombre phrase, Dalna, Damen, Toko et Tana quittèrent les autres Dieux et on ne les revit plus jamais. La bataille sur Terre fut sans appel : les Fils de la Nature furent vaincus et obligés de vivre cachés... Les Humains, qui avaient eu vent de la dispute qui avait eu lieu entre les Dieux, s’enquirent longtemps du sort de leurs dieux. Le temps passa, et rien ne se produisit. Tant et si bien que les Humains en oublièrent l'existence des Dieux. Mais pas les Fils de la Nature. Le temps passa, continuant inlassablement son cours. Les humains avaient depuis longtemps oublié leurs divinités. Ces derniers, déchus, disparurent. Mais qu’en était-il des quatre autres ? On prétend qu’ils sont toujours bien là, ravivés par la foi des Fils de la Nature qui, eux, n’avaient jamais cessé idolâtrer leurs créateurs.

    Certains commençaient à perdre confiance : pourquoi la prophétie promise ne se réalisait-elle pas ? Alors que certains étaient de plus en plus sceptiques et que les Humains ne se doutaient de rien... Une épidémie monstrueuse frappa la Terre. Aucun remède ne la soulageait, personne n’était épargné, tous mouraient les uns après les autres... Mais uniquement les Humains. La maladie fut sans précédent : la race Humaine fut exterminée. Enfin, la promesse due se réalisait ! Mais les sentiments furent partagés : beaucoup avaient perdu un parent dans cette épidémie. Les mélanges entre Humains et Fils de la Nature avaient bel et bien existé. Mais maintenant qu’il n’y avait plus qu’une race sur Terre, comment allaient-ils gérer tout cela ? Qui étaient donc ces « Bannis » qui voulaient tuer leurs semblables ? La hiérarchie instaurée allait-elle rester inchangée ? Le temps n’avait pas épargné les rivalités, même chez les Fils de la Nature. Quatre parties étaient fondées : la Meute qui regroupait ceux ayant la possibilité de se changer en loup, le Clan pour ceux pouvant faire de même en lynx, la Tribu pour nos amis les chats et enfin le Groupe pour les petits canidés roux appelés renards. Tana et les autres Dieux se manifestaient enfin. Chacun aidait ses descendants. Les Humains n’étaient plus, mais la Terre allait-elle retrouver sa quiétude d’origine ?...
Par Séléna, copie formellement interdite.
Revenir en haut Aller en bas
The Queen of Rebellion
FONDATRICE - Je Suis La Reine Non Pas d'un Peuple, Mais d'une Pensée
The Queen of Rebellion

Messages : 127
Date d'inscription : 16/10/2010

~ Histoire * Empty
MessageSujet: Re: ~ Histoire *   ~ Histoire * I_icon_minitimeJeu 2 Juin - 10:21

L'Histoire de la Forêt - Au lever du Jour


    Des années se sont écoulées depuis la disparition totale de la race Humaine. Des guerres et des catastrophes naturelles ont bouleversé toute la Forêt de l'Aube. Pendant quelques temps, une paix provisoire s'était installée sur la Forêt. Les Dieux étaient réapparus, peu de temps, mais leur venue avait réussi à calmer la tempête de sang qui menaçait de détruire à jamais la forêt. Alors, les quatre colonies cohabitèrent en paix.

    Mais comme partout, la paix fut vite effacée. Si le ''racisme'' avait été aboli, ce n'était pas pour autant que toute forme de violence avait disparu. Un groupe de Fils de la Nature, bientôt rejoint par les Bannis qui avaient été oubliés, commença à semer le trouble dans la forêt. Les Fils de la Nature étant contre ces marques de violence firent monter à leur tête une jeune descendante des anciens Alphas de la Meute. On l'avait jugée bonne, gentille et courageuse. Apte à diriger avec bon sens, et sans transformer ses ''sujets'' en esclaves.
    De leur côté, les trublions choisirent également leur maître. Le plus puissant et maléfique entre tous, tout du moins, celui qui fit tout pour être reconnu comme tel. Descendant d'un couple de fou furieux, il dirigeait le peuple avec une main de fer, et non sans abus.

    Très vite, une guerre éclata entre ces deux groupes. Les combats devinrent si violents et insupportables qu'il fut décidé de retracer des frontières, de recréer des royaumes. Deux royaumes. Le royaume d'Edelweiss et celui d'Akame.
    Un petit groupe de solitaires, ne voulant prendre part aux combats, se dirigèrent de nouveau vers le Village, élisant un petit gouverneur sans ambition. Un maire, en quelque sorte.

    2000 ans ont passé. Les querelles n'ont jamais cessé. Lequel des deux royaumes, il y a des milliers d'années, avait déclenché cette guerre ? Personne ne s'en souvient. La raison de cette guerre ? Pareil.

    On sait seulement qu'elle fut sans merci. Nombre d’hommes périssaient sous les attaques sanguinaires des royaumes ennemis. La famine, la douleur et la souffrance étaient partagées par tous et semblaient sans fin. D’un côté le peuple avait une vie facile malgré tout, de nombreuses aides leur étaient apportées, des évacuations de villages proches de la frontière avaient souvent lieu, et les guerriers protégeaient la population jusqu’à leur dernier souffle. De l’autre le royaume souffrait, la famine et la misère semblaient rythmer la vie de tous les jours. Les guerriers les plus puissants d'Akame étaient aussi les plus odieux, la torture des prisonniers fut vite reconnue comme justifiée. Une souffrance sans fin pour eux, jusqu’à la mort pour obtenir des réponses.

    Ce ne fut pas pour autant que les combats cessèrent, malheureusement. Dans leur folie dévastatrice, les deux ennemis commencèrent tout d'abord par déporter des ''proies faciles'', autrement dit, des enfants du camp adverse. Mais ils se rendirent bientôt compte que cette pratique tuait rapidement tous les jeunes qui, un jour, pouvaient devenir de forts combattants. La pratique fut donc ''abolie''. Enfin, c'est ce que disent les textes, mais tout le monde sait que la plupart des prisonniers y finissent s'ils ne sont d'aucune utilité.
    Après les déportations, la famine s'installa. Il était dur de se procurer des denrées de qualité, voir même de trouver de quoi se nourrir, tout simplement. Le gibier était parti, fuyant les batailles ensanglantées qui se déroulaient à toute heure et en tout lieu. Chaque journée comptait plus d'une cinquantaine de morts, et le double de blessés. Au fil des ans, le gibier revint, presque aussi abondant qu'auparavant, car habitué à toutes ces marques de violence. Néanmoins, il était bien plus dur de le chasser.
    D'autre part, les royaumes en guerre s'envoyaient mutuellement des espions, des infiltrés. Ils n'étaient pas nombreux, car bien qu'on puisse se poser la question concernant ceux d'Akame, ils possédaient l'entière confiance de leur souverain...

    A présent, cette querelle fait partie intégrante de la vie des Fils de la Nature. Ils naissent et grandissent bercés d'une haine profonde envers l'ennemi. Cette guerre dure depuis trop longtemps pour pouvoir les raisonner...

    Quel camp rejoindras-tu ?

Par Loupiotte && Niino, copie formellement interdite.
Revenir en haut Aller en bas
 
~ Histoire *
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Forêt de l'Aube RPG :: Hors Rpg :: Règlement & fonctionnement-
Sauter vers: