La Forêt de l'Aube RPG
Cette version du forum de la Forêt de l'Aube ferme actuellement ces portes, mais est heureux de vous accueillir sur une V2 se trouvant a l'adresse suivante :



Merci de votre visite.

La Forêt de l'Aube RPG


 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Et l'enfer commença ... [Event suite]

Aller en bas 
AuteurMessage
Crystal
Modératrice qui à la Force avec elle - Chevalière
Crystal

Messages : 1167
Date d'inscription : 16/11/2009
Âge : 23
Localisation : Dans les bras de son prince charmant ~

Vos Persos
Vos Personnages:
Particularité // Pouvoir :: Voit et parle avec la Mort \o/ Et c'est pas un cadeau

Et l'enfer commença ... [Event suite] Empty
MessageSujet: Et l'enfer commença ... [Event suite]   Et l'enfer commença ... [Event suite] I_icon_minitimeVen 23 Sep - 19:41

    ~ Dernier post d'Owen ~


    La brume disparaissait lentement, et la grande masse du château se rapprochait à vue d'oeil. Plus ça allait et plus le Capitaine se sentait libéré de cette Calamité.

    Enfin, ils arrivèrent devant la porte du château qui était gardée par plusieurs gardes. Ils eurent vite fait de l'ouvrir, voyant que c'était un des hommes les plus connus du royaume qui se présentait devant eux avec une jolie XD jeune femme. Tous l'interrogèrent du regard mais il les ignora et passa l'entrée. La cour du palais était presque vide, il était encore tôt et les habitants devaient encore dormir certainement. Owen descendit du cheval et fit de même avec la fille à la quelle il tenait fermement ses poignets. Il laissa le cheval à un palefrenier qui traînait par là et entra dans le château.

    Il n'avait pas changer. Le couloir était dans les tons sombres tel que le rouge foncé, un peur de noir et de gris. Mais des fenêtres le bordaient sur un côté et l'éclairaient d'une lueur matinale. Après avoir marché un long moment, Owen ouvrit une imposante porte qui conduisait à des escaliers de pierre qui s'enfonçaient dans la terre. Il y faisait noir, mais des bougies étaient quand même présente pour ne pas que l'obscurité soit total. Il déboucha dans les cachots, où sommeillaient deux lourdauds assis sur une chaise en train de roupiller, c'était ceux qui détenaient les clés. Il y avait également quelques prisonniers qui attendaient que quelqu'un vienne les chercher pour les sortir de là, mais souvent ils y restaient jusqu'à la mort... Peut-être en serait-ce la même chose pour cette fille. Après tout ce n'était pas ses affaires. Le Capitaine prit une des clés des gardes qui n'y virent rien et ouvrit une cellule dans laquelle il y poussa la jeune femme.

    « Ton voyage s'arrête ici. » dit-il en souriant et en refermant la grille à clé


    Il redonna la clé au garde et commençait à s'en aller vers la sortie des cachots.


    ~ Dernier post de Crystal ~

    Les portes furent enfin devant eux après un si long chemin. Crystal commençait déjà à réfléchir à un moyen de s'évader, chaque détail noté dans son extraordinaire mémoire visuel. Ils pénétrèrent dans l'enceinte du château, la cour vide, même pas un chat quoi que ... Elle aperçut un rat se faufiler dans un trou mais bon, il était tôt. La jeune femme se demandait si s'était pareil qu'à Edelweiss où tout le monde se bouscule ... Tout cela paraissait tellement loin à présent. Le Capitaine descendit, l'obligeant à faire de même en tenant fermement ses poignets ... Il la croyait vraiment assez désespérer pour tenter de s'enfuir maintenant ? Cela aurait été gâché de l'énergie inutilement, après tout, les gardes auraient tôt fait de la rattraper. Owen la poussa et ils entrèrent dans le château. Un frisson parcouru son dos, tout était sombre, triste, lugubre, rien à voir avec ce qu'elle a toujours connu ... C'était déprimant, oppressif ... Elle n'était pas encore enfermée qu'elle avait déjà cette impression et l'envi de ressortir voir le ciel et le soleil même si elle pouvait voir cela grâce à de hautes fenêtres laissant entrer la pâle lueur froide de l'aube ...

    Ils marchèrent un moment. Ce château était un véritable labyrinthe, les couloirs se succédaient monotones et quasiment identique. La jeune femme essayait de trouver des points de repères ou d'en faire discrètement ce qui ne s'avérait pas facile ... Owen finit par s'arrêter devant une épaisse porte en bois et l'ouvrit. Un sombre escalier descendait ... On lui aurait dit qu'elle descendait en enfer, ça aurait été la même chose tellement la chevalière avait l'impression de s'enfoncer toujours plus profondément. De plus, l'escalier était raide et les marches humides, visqueuses et surtout glissante d'ailleurs même le mur suintait ce qui n'était guère agréable, attraper une limace et vous aurez le même effet surtout que malgré les bougies, on y voyait pas grand chose et un courant d'air la glaçait jusqu'à l'os, de quoi faire flancher n'importe qui ...

    Enfin ils finirent par déboucher dans les cachots et comme tout cachot s'était glauque, puant, froid et humide, sale ... Rien de réjouissant ... Deux gardes bien bâtis assis faisait leur petite sieste, ne craignant pas que quelqu'un débarque pour sauver les prisonniers ou que les prisonniers s'échappent ... Elle serait utiliser ceci à son avantage. La vision des prisonniers la fit à nouveau frissonner et se révolter ... Les plus " anciens "étaient roulés en boule dans un coin, une gamelle devant leur tête, leur maigreur était à faire peur et si leur flan ne se soulevait pas, on pourrait croire qu'ils étaient morts ... Pour les plus "récents", ils essayaient de passer leur main à travers les barreaux et de les agripper en quémandent un morceau de pain ou de les faire sortir en disant qu'ils n'avaient rien fait. La jeune femme finit par baisser les yeux, ne pouvant plus regarder cette vision d'horreur en se demandant si elle allait finit comme eux. Non ! Elle refusait ! Elle sortirait coûte que coûte ou mourrait ! Owen ouvrit finalement une cellule et l'y poussa sans ménagement. La grille se referma dans un grincement sinistre et il annonça :

    "Ton voyage s'arrête ici. "

    Il remit la clé au garde qui ne broncha pas dans son sommeil, ne s'apercevant de rien et commença à s'éloigner. Crystal agrippa les barreaux en souriant :

    "- Non, tu te trompes, il ne vient juste que de commencer ... Le tient aussi d'ailleurs. "

    L'homme sortit laissant la jeune femme "seule" ... Elle fit le tour de sa cellule et remarqua des ossements humains ... La chevalière eu un haut le coeur ... Elle l'enterrait plus tard :

    "- Salut à toi ... Compagnon de cellule c'est ça ... "

    Elle devait absolument sortir avant de finir ainsi ... Elle marqua alors tout ce qu'elle avait remarqué avant de ne plus s'en rappeler sur la pierre déjà bien graphiter à l'aide d'une pierre pointu ... Elle fit un plan à peu prêt précis pour le chemin de sorti même si de gros morceaux manquaient et soupira en s'adossant au mur froid. Un long séjour commençait. Une nouvelle épreuve pour son "courage" et sa détermination ...

    [[Lien pour ceux n'ayant pas encore lu les circonstances de la capture de la jeune femme et le long périple jusqu'à Akame --> Ici]]


Dernière édition par Crystal le Ven 28 Oct - 9:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eileen Sachs
Tortionnaire du Royaume d'Akame
Eileen Sachs

Messages : 528
Date d'inscription : 17/09/2010

Vos Persos
Vos Personnages:
Particularité // Pouvoir :: Aucun // Invocation de spectres

Et l'enfer commença ... [Event suite] Empty
MessageSujet: Re: Et l'enfer commença ... [Event suite]   Et l'enfer commença ... [Event suite] I_icon_minitimeMer 28 Sep - 17:12

    Des pas légers martelaient l'escalier. Rapides. Réguliers. Le bruit des talons de bottes contre la pierre usée par les centaines, les milliers de passages qu'elle avait supporté. Le verrou se releva avec lenteur, pivota dans un grincement des plus désagréables, et enfin la porte de fer s'ouvrit. La jeune fille pénétra dans son antre, impassible. Elle resta stoïque lorsque la porte se referma dans son dos, plongeant la pièce dans une noirceur d'encre. Peu lui importait : elle connaissait son domaine comme sa poche, et s'y retrouvait sans le moindre éclairage. Elle marchait sans l'ombre d'une hésitation, inspirant avec délectation l'air lourd, chargé des relents de sang, de peur, de douleur et de tout ce que pouvait produire un humain enfermé là. La mort, elle, était omniprésente au point que l'on parvenait à l'oublier. C'était le cachot sordide du château d'Akame. C'était là qu'Eileen travaillait. Et c'était là qu'elle se plaisait le plus.

    La jeune fille s'approcha d'un mur couvert de moisissures verdâtres et se saisit d'une torche. Elle s'accroupit ensuite, tâtonna contre la pierre humide et fit coulisser une petite trappe. Derrière elle rougeoyait un petit fourneau. La tortionnaire souffla un filet d'air entre ses lèvres fines, attisant la braise et faisant jaillir des flammèches. Alors seulement, elle introduisit sa torche dans l’ouverture et l'enflamma. Aussitôt, une clarté chaude se répandit dans le cahot, éclairant les multiples cellules dans lesquelles se trouvaient les prisonniers. Certains étaient là en attente d'un jugement prochain et avaient tout simplement peur. D'autres ne savaient même pas en quel honneur on les avait envoyés en ce lieu et oscillaient entre la terreur et l'effarement. D'autres avaient été cueillis sur le champ de bataille, parmi les rangs de l'armée d'Edelweiss. Ceux-là, souffrir leur suffisait.

    La quatrième cellule sur la gauche, lui avait-on dit. Un grand sourire étira son visage. Un sourire qui faisait froid dans le dos. A présent, elle jubilait littéralement. Sa foulée s'allongea tandis qu'elle gagnait ce qui serait pour un bon moment la résidence de sa nouvelle proie, toute fraîche et en bon état. Pour l'instant.

    Au fond de la cellule, une silhouette était adossée contre le mur glacial. Cet endroit ne se réchauffait jamais, les prisonniers finissaient eux aussi par s'y faire. Eileen posa sa torche - qui continua à se consumer - sur le dallage grossier avant de s'accroupir à proximité des barreaux. Son rire, si particulier, si unique, qui caractérisait sa folie dans toute sa grandeur, ricocha contre les parois des cellules. Certains individus, totalement traumatisés par le traitement qu'ils avaient subi, se recroquevillèrent sur eux-mêmes.


    « Alors, demoiselle ? Tu te plais dans ta nouvelle demeure ? »

    La jeune femme tutoyait tous ses prisonniers.

    « Je doute que ça t'intéresse, mais moi, c'est Eileen. Enchantée, ma belle. Il paraît que tu possèdes certaines informations que l'on se ferait une joie d'obtenir sans employer la force, mais, comme vous vous croyez tous très forts à jouer les braves, je me ferais une joie de te les extirper de manière un peu moins délicate. »

    On allait bien vite voir de quelle trempe elle était faite.
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Modératrice qui à la Force avec elle - Chevalière
Crystal

Messages : 1167
Date d'inscription : 16/11/2009
Âge : 23
Localisation : Dans les bras de son prince charmant ~

Vos Persos
Vos Personnages:
Particularité // Pouvoir :: Voit et parle avec la Mort \o/ Et c'est pas un cadeau

Et l'enfer commença ... [Event suite] Empty
MessageSujet: Re: Et l'enfer commença ... [Event suite]   Et l'enfer commença ... [Event suite] I_icon_minitimeMer 28 Sep - 20:16

    Il faisait froid. Il faisait noir. Tout n'était que ténèbres et solitude. Le jour ? La nuit ? Un jour ? Une semaine ? Rien ne permettait de savoir ne serait si s'était le matin ou le soir. La jeune femme sommeillait, se levait, tournait en rond dans sa cage, échafaudant des plans qui au fil du temps se faisaient plus farfelu et invraisemblable les uns que les autres. Ce qui était certain, c'est que cette monotonie n'allait pas duré ou du moins, on allait lui rajouter dans son planning heure de torture à volonté.

    Le moral de la jeune femme ? Tout à fait positif, croyant toujours à des chimères éphémères, celle de pouvoir s'en tirer entière et surtout vivante de ce lugubre château empestant l'Akame, la peur, la mort ... D'ailleurs celle ci lui tenait -pour son plus grand malheur- régulièrement compagnie, lui donnant des nouvelles du monde extérieur. Était ce cela qui l'aidait à tenir, seul dans le noir ambiant, entre les gémissements et le désespoirs des autres prisonniers ? Peut être bien même s'il en fallait plus pour toucher son point faible ou du moins pour ébrécher son moral d'acier.

    Quand à Owen ? Oh, lui ? Il devait certainement avoir prit quelques jours de repos, d'une pour se remettre de son voyage et de deux pour essayer de se retrouver son aplomb après les paroles de Crystal. Une manipulatrice, oui, s'était ce qu'elle était, s'en était quasi déconcertant avec quel facilité elle arrivait à faire éprouver les émotions quelle choisissait ... Enfin, du moins, avec un esprit encore un peu sain ... De là à réussir à faire culpabiliser Rowena, cela tiendrait du prodigue, que dis je du miracle.

    Enfin, passons ~ Pour le moment, elle n'avait eu aucune visite. Dans le noir le plus totale vu que les torches s'étaient entièrement consumées et que ces balourds de garde étaient plongés dans un profond sommeil que même une fanfare ne semblait pas capable de réveiller, la prisonnière avait donc fait le tour du mobilier qui se révéla plutôt austère en même temps, s'était logique, elle n'allait pas trouvé lit avec matelas confortable, salle de bain, tapis et cheminée sinon ça se saurait ... La geôle contenait donc juste d'un lit sur lequel elle n'avait même pas osé s'allonger tellement il grouillait de petites bêtes, d'un lavabo et un pot crasseux ce qui ne lui donna absolument pas envi d'y aller et s'était tout, si on oubliait évidemment les gentils petits rats qui lui tenaient compagnie et évidemment, il n'y avait rien pour tuer le temps.

    Mais nous nous éloignons dans les détails, après avoir donc fait le tour de la cellule et enterrer son dernier locataire qui avait du être oublié ici ... La jeune femme s'était alors laissée tomber au sol, contre le mur froid et humide ce qui n'allait pas la réchauffer - c'est là où on regrette de ne pas s'habiller plus chaudement - et elle avait fini par s'assoupir.

    Combien de temps s'était écoulé ? Elle ne saurait le dire mais un rire des plus effrayant la fit se réveiller dans un frisson incontrôlé ... Ce rire, s'était la preuve même de la folie la plus pure ... Qui pouvait bien avoir avoir un rire aussi abominable à part ... La tortionnaire. La lumière que propageait la torche au sol créait d'étranges lueurs sur son visage de folle, sadique, masochiste et tout ce que vous voulez. Rien qu'à son sourire à glacer le sang, on voyait sa perfidité et son sadisme, pourtant, Crystal avait du courage mais là, elle était vraiment pas rassurée devant cette personne même si elle n'en montra rien, au contraire, elle paru encore plus insouciante comme si cela ne s'adressait pas à elle. Ne pas montrer sa peur à son ennemi, c'est grappillé toujours un peu plus de temps dans une vie déjà trop courte :


    « Alors, demoiselle ? Tu te plais dans ta nouvelle demeure ? Je doute que ça t'intéresse, mais moi, c'est Eileen. Enchantée, ma belle. Il paraît que tu possèdes certaines informations que l'on se ferait une joie d'obtenir sans employer la force, mais, comme vous vous croyez tous très forts à jouer les braves, je me ferais une joie de te les extirper de manière un peu moins délicate. »

    La jeune femme prit bien le temps de bailler négligemment et de se relever en s'étirer, ne prêtant pas tout de suite à sa visiteuse, histoire de bien lui faire comprendre qu'elle n'était pas du tout intéresser par ses propos mais qu'elle daignait tout de même lui répondre :

    « Et bien, on commence déjà les questions à ce que je vois. Enchanté de vous connaître aussi, je me nomme Crystal même si je doute que se soit cela qui vous intéresse. »

    Elle lui sourit de façon tout aussi négligente et désabusée que le reste, presque de façon méprisante.

    « Bref, pour répondre à vos questions , c'est gentil de s'inquiéter de la façon dont je traitée, justement, pour améliorer votre accueil et donc avoir plus de clients sous votre toit, je vous conseille de faire des repas plus régulier, revoir la décoration un peu démodé et installé une pendule et quelques divertissements, se sera parfait. Voilà pour vos questions, j'espère que ses réponses sont assez précises pour vous sinon je me ferai une joie de les étoffer un peu plus. »


    La tortionnaire sera-t-elle plus compétente dans son travail que l'a été Owen ? Ça restait à voir ~


Dernière édition par Crystal le Ven 28 Oct - 17:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eileen Sachs
Tortionnaire du Royaume d'Akame
Eileen Sachs

Messages : 528
Date d'inscription : 17/09/2010

Vos Persos
Vos Personnages:
Particularité // Pouvoir :: Aucun // Invocation de spectres

Et l'enfer commença ... [Event suite] Empty
MessageSujet: Re: Et l'enfer commença ... [Event suite]   Et l'enfer commença ... [Event suite] I_icon_minitimeMer 26 Oct - 20:16

    « Et bien, on commence déjà les questions à ce que je vois. Enchanté de vous connaître aussi, je me nomme Crystal même si je doute que se soit cela qui vous intéresse. »

    Souris donc, pauvre petite chose. Tu n'auras bientôt plus que tes deux yeux pour pleurer. Enfin, si tu as de la chance.

    « Bref, pour répondre à vos questions , c'est gentil de s'inquiéter de la façon dont je traitée, justement, pour améliorer votre accueil et donc avoir plus de clients sous votre toit, je vous conseille de faire des repas plus régulier, revoir la décoration un peu démodé et installé une pendule et quelques divertissements, se sera parfait. Voilà pour vos questions, j'espère que ses réponses sont assez précises pour vous sinon je me ferai une joie de les étoffer un peu plus. »

    Eileen resta impassible. Une ombre de sourire planait toujours sur son visage candide, mais, à vrai dire, elle n'écoutait que d'une oreille distraite. Ce qu'elle pouvait ne rien avoir à faire des palabres de cette jeune femme... Déjà de son esprit cabossé jaillissaient de délicieuses et sordides visions. Elle ferma les yeux un instant, ce délectant de ces images qui pourtant auraient horrifié nombre de ses congénères humains, qu'ils aient ou non l’habitude des horreurs du front.

    Hey, fillette, c'est pas le moment de perdre pied. Respire... Tu joueras après, hein ?

    La tortionnaire obéit à son semblant de conscience. Elle inspira. Expira. Et rouvrit les yeux. Son regard magnétique se perdit un instant dans la contemplation des iris de sa pensionnaire - si on pouvait l'appeler ainsi - puis glissa sur les menottes qu'elle portait aux poignets. Mais aux poignets seulement... Déception. Ces fichus gardes avaient encore oublié les chevilles. C'était si compliqué de comprendre qu'elle n'avait pas la force nécessaire pour mater un guerrier expérimenté ? La jeune fille soupira discrètement. Elle allait se débrouiller... Comme d'habitude. Première étape : l'intimidation. Si cela ne fonctionne pas : la persuasion.


    « Ok. Mademoiselle n'étant visiblement pas satisfaite de ses conditions de détention, nous lui offrons courtoisement une petite promenade. »

    Eileen remonta sa tunique jusqu'à mi-cuisse, révélant un curieux harnachement le long de sa jambe gauche, constitué de plusieurs ceinturons de cuir entrecroisés et qui transformaient la jeune fille en une armurerie vivante. Elle tira de ces sommaires fourreaux deux lames parfaitement affutées et s'approcha au plus près de la grille qui la séparait de la cellule de Crystal. Faisant miroiter à la jeune femme son trousseau de clé, elle lança :

    « Alors, tu m'suis ? Elle brandit ensuite ses lames. Sinon, nous proposons un atelier chorale. Et je peux te dire que tu chanteras. »

    La clé pivota sans bruit dans la serrure. Un claquement sec précéda l'ouverture de la grille qui sembla ne se mouvoir qu'à regret, avec lenteur et force grincements. Le visage de la tortionnaire se ferma.

    « Allez. Dehors. »


Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Modératrice qui à la Force avec elle - Chevalière
Crystal

Messages : 1167
Date d'inscription : 16/11/2009
Âge : 23
Localisation : Dans les bras de son prince charmant ~

Vos Persos
Vos Personnages:
Particularité // Pouvoir :: Voit et parle avec la Mort \o/ Et c'est pas un cadeau

Et l'enfer commença ... [Event suite] Empty
MessageSujet: Re: Et l'enfer commença ... [Event suite]   Et l'enfer commença ... [Event suite] I_icon_minitimeVen 28 Oct - 16:43

    La tortionnaire ne réagit pas. Ça promettait d'être dur de la faire flancher. Enfin, Crystal s'y attendait, pour faire ce métier s'y on pu appeler ça ainsi, elle devait être très résistante ou du moins, complètement folle. D'ailleurs, elle ferma les yeux … La jeune femme se demandait ce qu'y pouvait bien se passer dans sa tête mais réflexion faite, elle ne préféra pas.

    La chevalière ne quitta pas du regard son bourreau, elle ne flanchera pas, au non, elle ne succomberait pas à la peur lui tenaillant l'estomac. Hors de question de trembler, hors de question de montrer ne serait ce qu'un semblant d'inquiétude dans son regard. Elle releva le menton et s'approcha de la grille séparant les deux femmes. L'une et l'autre se regardant droit dans les yeux, se jaugeait, se mesurant du regard.

    Écoute moi, O tortionnaire, tu ne sais rien de moi, tu ne sauras rien, tu n'obtiendras rien de moi. Fait ce que tu veux de mon corps, jamais rien ne sortira d'entre mes lèvres pour ton compte et celui de ta reine. Tu pourras me faire hurler, pleurer, cela ne t'avancera à rien avec moi. Oui, c'est cela, regarde les chaînes qui m'entravent les mains mais qui m'empêcheront pas de sortir d'ici.


    « Ok. Mademoiselle n'étant visiblement pas satisfaite de ses conditions de détention, nous lui offrons courtoisement une petite promenade. »

    La femme remonta alors sa tunique jusqu'à laisser Crystal découvrir une suite de ceinturons en cuir entrecroisés maintenant contre la cuisse d'Eileen les différentes lames affutés. Elle en choisit deux avant de se rapprocher, les faisant miroité devant le visage de la chevalière puis dans l'autre mains, les clés, celle qui étaient si proches et si éloignés à la fois. Ces clés qui pourraient lui permettre de sortir et de s'enfuir de ce lieu immonde.

    « Alors, tu m'suis ? Lui montrant un peu plus les lames.Sinon, nous proposons un atelier chorale. Et je peux te dire que tu chanteras. »

    Tsss … Que croyait-elle faire la harpie. L'intimidé ? Non, elle n'avait pas peur, ne se sentait pas intimidé. Pourquoi aurait-elle peur d'une folle ?

    Les fous sont capable de tous, n'est ce pas. Les fous n'ont peur de rien. Les fous n'ont plus de conscience, de sentiments. Les fous ne sont rien, des âmes vides, se raccrochant à l'espoir d'un reste d'esprit mais non, ils sont asservis par de belles paroles, n'ont qu'une chose à laquelle se raccrochés, une Reine aussi folle, noir, et cruelle qu'eux. Une de leur semblable.

    Et toi, qui est-tu pour oser vouloir me faire tomber aussi bas que cela. Je ne suis pas encore folle, ma pauvre fille. Mon cerveau fonctionne encore très bien, j'en suis heureuse, je te laisserais pas faire.

    Vas y approche, essaye de glisser cette lame sur mon cou, je sens que ça te démange, qu'attends-tu ? Me faire chanter ? On verra bien cela quand je t'aurai étrangler, tout est prévu, calculé, donne moi juste le temps de te tuer. Combien en as-tu fait sombrer avec toi dans la folie ? Combien sont morts sous tes doigts ? Ne sens-tu pas leurs âmes égarées te tourner autour pour se venger ? Comment vivre avec tous ses crimes sur la conscience ? Comment ne pas avoir honte quand on croise un membre de sa famille ? Vas y, dit moi petite tortionnaire. Dors tu seulement bien la nuit ? Tes rêves ne sont-ils pas peuplés de cauchemars ?

    La clé entra dans la serrure. Un tour de poignet. Un claquement sec. Un grincement sourd, long de la porte qu'y s'ouvrit avec une lenteur extrême. Un ordre résonna dans le silence pesant des cachots. Les prisonniers encore vivants, observaient à la fois curieux et peureux de ce qui allait suivre :


    « Allez. Dehors. »

    La jeune femme ne bougea pas d'un pouce, ne quittant pas la tortionnaire du regard, souriant toujours. Elle fit un pas … Mais un pas en arrière.

    Alors … Que vas-tu faire ? Je te désobéis. Tu es obligé d'entrer. Vas y, essaye donc de m'approcher. Je ne deviendrais pas comme toi. Allez, vient. N'est ce pas toi qui veut me faire chanter ?

    Oh oui, le regard de Crystal trahissait beaucoup de choses et surtout son intelligence. On voyait qu'elle savait ce qu'elle faisait, qu'elle observait négligemment chaque détails mais qu'au fond, elle cherchait à en tirer avantage. Toujours ses yeux se reposait sur son adversaire, son ennemi, son bourreau, la mettant au défi. L'Edelweiss avait remarqué la faible constitution d'Eileen, ne doutant pas de son habilité mais, au moins, elle avait l'avantage. Elle n'avait pas prononcé un mot, à quoi bon sur un esprit déjanté que d'essayer de le ramener à une raison qu'il avait depuis bien longtemps oublié. Son attitude désinvolte en disait déjà suffisamment long. Un nouveau défi pour la tortionnaire.
Revenir en haut Aller en bas
Eileen Sachs
Tortionnaire du Royaume d'Akame
Eileen Sachs

Messages : 528
Date d'inscription : 17/09/2010

Vos Persos
Vos Personnages:
Particularité // Pouvoir :: Aucun // Invocation de spectres

Et l'enfer commença ... [Event suite] Empty
MessageSujet: Re: Et l'enfer commença ... [Event suite]   Et l'enfer commença ... [Event suite] I_icon_minitimeSam 24 Déc - 18:41

    La tortionnaire se tint un instant complètement immobile, allant jusqu'à retenir sa respiration. Ses armes toujours pointées vers la prisonnière, elle réfléchissait. La chevalière n'était pas la première à vouloir lui tenir tête. En principe, cette attitude ne durait pas bien longtemps. Eileen n'avait encore l'air que d'une gamine, mais elle se révélait féroce. Sans merci. De plus, elle ne se contentait pas de faire preuve d'un zèle sans faille dans sa profession... Elle prenait vraiment plaisir à ce qu'elle faisait. Du sadisme à l'état pur.

    Enfin. Sans prendre la peine d'ajouter quoi que ce soit, la jeune fille s'avança mécaniquement vers sa prisonnière. Légère. Dans un geste fulgurant, elle fit pression sur la jugulaire de son adversaire avant de reculer de quelques pas. Serpentine. Cette technique s'était révélée jusqu'à présent infaillible et avait pour effet de plonger n'importe qui dans l'inconscience. Certes, il y avait eu quelques - rares - échecs, mais ç'avait toujours été de véritables armoires à glace, et la tortionnaire s'était vu attribuer des renforts sans qu'elle ait eu besoin de formuler aucune requête. Des renforts efficaces mais... Répugnés.

    Alors, ma jolie ? Tu vas bien vite t'effondrer. Pas la peine de fanfaronner.
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Modératrice qui à la Force avec elle - Chevalière
Crystal

Messages : 1167
Date d'inscription : 16/11/2009
Âge : 23
Localisation : Dans les bras de son prince charmant ~

Vos Persos
Vos Personnages:
Particularité // Pouvoir :: Voit et parle avec la Mort \o/ Et c'est pas un cadeau

Et l'enfer commença ... [Event suite] Empty
MessageSujet: Re: Et l'enfer commença ... [Event suite]   Et l'enfer commença ... [Event suite] I_icon_minitimeMar 27 Déc - 16:54

    Un long silence s'installa. Eileen resta totalement stoïque. La chevalière, de son côté, se préparait à se battre pour pouvoir partir de cet endroit le plus vite possible. Oui, sortir le plus rapidement possible d'ici vaudrait mieux. La tortionnaire prenait son temps, elle ne ressemblait encore qu'à une gamine ... Une gamine avec des dagues, un sourire purement sadique fleurissant sur ses lèvres, un regard plus que malsain. Une gamine, oui, mais à faire froid dans le dos et dont on devinait la folie rien que d'un regard. Crystal aurait pu juré que si elle marchait dans la rue, les passant changeraient de trottoir par instinct. La jeune femme se demandait si sa famille était au courant de sa décadence, à moins qu'elle en fut la raison ? En fait, elle se demandait comment s'était possible de faire un tel travail, rien pour le moral. Eileen devait être le total opposé d'elle. La tortionnaire était à l'image de sa reine. Peut être d'ailleurs est ce Rowena qui l'a façonné pour être un parfait pion dont on faisait ce dont on voulait et qui, certainement, ne devait pas avoir froid aux yeux. Heureusement que tout son échiquier n'était pas ainsi résistant ...


    La jeune fille s'avança alors d'un pas automatique et habitué vers elle. Crystal fit un pas en arrière, souriant toujours négligemment. Plus pour longtemps d'ailleurs. Elle n'eut pas le temps de comprendre ce qui se passait, un bras se tendit et appuya sur sa jugulaire, partit de nul part et d'une vitesse si fulgurante qu'elle eut juste le temps de le voir passé, son corps même avec un instinct et des réflexes aiguisés n'eut pas le temps d'esquiver ou paré. Aussi vivement, Eileen se mit hors d'attente alors que la jeune femme essayait de l'atteindre à son tour. Au lieu de ça, elle trébucha en avant, tenta de se raccrocher mais seul le vide répondit à son appel et elle tomba face contre terre. Ses paupières étaient fermées comme morte mais le fait d'exercer une pression sur la jugulaire aussi courte n'était pas fait pour la tuer, loin de là, s'était une technique les plus efficace pour assommer une personne. Technique parfaitement réussi dans son cas. Sa dernière pensée fut que quand elle rouvrirait les yeux, ce ne serait pas grâce à un doux baiser du prince charmant mais bien par une vive douleur ...
Revenir en haut Aller en bas
Eileen Sachs
Tortionnaire du Royaume d'Akame
Eileen Sachs

Messages : 528
Date d'inscription : 17/09/2010

Vos Persos
Vos Personnages:
Particularité // Pouvoir :: Aucun // Invocation de spectres

Et l'enfer commença ... [Event suite] Empty
MessageSujet: Re: Et l'enfer commença ... [Event suite]   Et l'enfer commença ... [Event suite] I_icon_minitimeVen 30 Déc - 19:33

    Cela ne manqua pas. La prisonnière, après un ultime soubresaut de conscience, s'écroula face contre terre. Sans afficher de sentiment particulier, Eileen attrapa le col de la jeune femme et entreprit de la tirer - la soulever ? Pour quoi faire ? - vers une salle qu'elle aurait pu atteindre bien plus rapidement et sans douleur, si elle avait daigné faire preuve de moins de réticence.

    La tortionnaire arriva à destination sans s'être retournée une seule fois. Auquel cas, elle aurait pu affronter les regards rageurs des prisonniers aux yeux voilés ou injectés de sang. Ce n'était cependant pas l'écrasante majorité, la plupart ayant atteint un stade de résignation telle qu'il se contentaient de rester allongés sur le sol de pierre. Le regard vide, l'esprit fuyant l'horrible réalité pour des mondes imaginaires mais où l'existence était bien plus douce.

    Bien que la jeune fille soit légère, Eileen la hissa avec peine sur la table métallique qui trônait au centre de l'endroit. Un rictus satisfait étira ses lèvres lorsqu'elle referma les entraves sur les poignets, puis les chevilles, de sa proie. Elle tira le verrou avec délice, savourant le son grinçant que produisait le cylindre de métal rouillé alors qu'il coulissait.

    Tout était bien.
    Elles étaient seules, à présent. La captive, elle-même, et sa folie. Le jeu allait pouvoir commencer. A cette simple pensée, un rire dément fusa d'entre ses lèvres. Elle caressa sa dague avec envie, sans prendre garde à l'entaille qui s'ouvrait sur son pouce. Au fond, c'était elle aussi une victime... Victime d'elle-même. Bourreau des autres. Simple pantin qui ne jouissait des faveurs de la reine que grâce à son esprit d'une faiblesse et d'une malléabilité sans égales. Elle, pauvre pion, se croyait libre...

    Et elle allait accomplir sa besogne sans plus tarder. Tout d'abord, faire reprendre conscience à cette demoiselle. Tenant ses dagues fermement, elle posa les pointes de ses lames sur le haut des pommettes de celle qui, vérité triste à dire, venait d'être réduite au statut de simple jouet. Puis, d'un geste ferme, elle tira ses outils vers elle, ouvrant deux sillons sanglants sur les joues de la chevalière. Si elle avait été un homme, peut-être aurait-elle répugné à endommager un si joli minois... Mais là... Non. Allez, réveille-toi. Hurle ! Pleure ! Je me repais de ta douleur...


    Hors Jeu : J'ai conscience de la médiocrité de cette chose. Mes excuses.

Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Modératrice qui à la Force avec elle - Chevalière
Crystal

Messages : 1167
Date d'inscription : 16/11/2009
Âge : 23
Localisation : Dans les bras de son prince charmant ~

Vos Persos
Vos Personnages:
Particularité // Pouvoir :: Voit et parle avec la Mort \o/ Et c'est pas un cadeau

Et l'enfer commença ... [Event suite] Empty
MessageSujet: Re: Et l'enfer commença ... [Event suite]   Et l'enfer commença ... [Event suite] I_icon_minitimeSam 7 Jan - 20:54

    La jeune femme sentait qu'on la tirait – sans ménagement d'ailleurs - vers ce lieu tant maudit et détesté, qui se ne serait certainement pas la dernière fois. Sa peau la brulait, elle la sentait s'ouvrit à de multiples endroits, rien de bien grave, juste des petites écorchures peu douloureuse mais qui annonçait déjà la suite qui ne serait pas une partie de jeu. Ou plutôt si, s'en serait une pour la tortionnaire et sa reine qui prendront un plaisir malsain à cela, se repaitrons de ses larmes et ses cris mais elle n'obtiendront rien. Elle fera tout pour leur faire perdre leur temps. Peut être que Rowena avait un bon jeu et quelle pensait pouvoir éliminer un pion inutile sur l'échiquier qui pourrait lui faire atteindre plus facilement sa cible mais elle était tombée sur le mauvais pion qui au contraire, ferait tout pour le ralentir. Quoi que …

    La douleur du frottement prit soudainement fin. Crystal se sentit soulever avec difficulté, son corps de pantin puis un métal froid se refermant avec un grinçant sur ses poignets et chevilles, l'immobilisant. Ce grincement sonnait le début de la fin. Le début de l'enfer, la fin d'une vie qui au final était paisible. Le début d'un nouveau combat pour vivre sonnant peut être la fin de sa vie. Début d'une nuit sans fin, d'un désespoir infini. Elle le savait, le premier coup allait s'abattre. Un rire résonna alors, annonçant la première blessure. Des lames aiguisées se posèrent sur ses joues et d'un coup sec, déchirèrent la douce peau de la jeune femme qui rouvrit subitement les yeux, poussant un premier cri de douleur. Des larmes de sang glissèrent sur ses joues. Ses poings se refermèrent sur du vide, se serrant fermement pour contrôler cette sensation plus que désagréable. Son corps se tendit tel un arc et elle referma les yeux, serrant les dents pour ne pas émettre d'autres signes de faiblesses.

    Et dire que ce n'était que le commencement. Pourtant, la chevalière défiait du regard la tortionnaire l'air de dire «  tu ne sais faire que ça, ce n'est pas ainsi que tu obtiendras ce que tu voudras ». Elle ne parlait pas, non, à quoi servirait-il de résonner un être qui ne vit que pour suivre les ordres de plus fort que lui. Alors si elle ne pouvait la résonner, elle ne lui dirait rien. Bien sur, ça ne durerait pas mais la jeune femme se promettait de ne pas trahir son royaume même sous la torture. Elle avait des amis là bas, Ren, des connaissances, elle tenait à toutes ses personnes et ils étaient hors de question que part sa faute, ils disparaissent. Cette seule pensée lui permettait de faire abstraction de la douleur. Elle se sentait prête à affronter tout ce que cet esprit détraquer pourrait bien trouver pour la faire craquer.
Revenir en haut Aller en bas
Eileen Sachs
Tortionnaire du Royaume d'Akame
Eileen Sachs

Messages : 528
Date d'inscription : 17/09/2010

Vos Persos
Vos Personnages:
Particularité // Pouvoir :: Aucun // Invocation de spectres

Et l'enfer commença ... [Event suite] Empty
MessageSujet: Re: Et l'enfer commença ... [Event suite]   Et l'enfer commença ... [Event suite] I_icon_minitimeMar 24 Jan - 21:35

    Le cri fusa, aigu. Les entraves cliquetèrent. Et tandis que son ricanement allait decrescendo, Eileen entama sa danse macabre. Légère, presque sautillante, elle virevoltait avec la grâce d'un petit rat d'opéra autour de la fameuse table de torture, bloc de pierre irrémédiablement tâché malgré un nettoyage assez régulier. Et de temps à autre, insouciante, elle frappait. Se contentant dans un premier temps de déchirer le tissu afin de dévêtir la prisonnière, elle en vint rapidement à tailler directement dans la chair. Et dans son regard, toujours cette inquiétante lueur, une braise couvant sous la cendre, folie au milieu de sa lucidité... Ou lucidité au cœur de sa folie ? La tortionnaire ne se contentait d'ailleurs pas de ses ressources naturelles - si je puis dire -, elle en rajoutait. En théâtralisant un peu son attitude, elle parvenait souvent à effrayer suffisamment ses pauvres cobayes pour qu'ils avouent tous les renseignements qu'ils avaient en leur possession. La suggestion a un énorme pouvoir. Ce que l'on imagine est souvent bien plus terrible que ce que l'on nous montre.

    Et tandis que les habits de Crystal tombaient en lambeaux sur le sol, la frêle demoiselle taillait encore et encore, enfonçait ses dagues dans la chair, traçant d'innombrables sillons sur le torse et les cuisse de la chevalière. Murée dans le silence depuis que son rire s'était tu, elle songeait au déroulement de ce premier acte. Ce n'était là que la scène une. Et à la troisième, cette foutue femme d'Edelweiss parlerait.
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Modératrice qui à la Force avec elle - Chevalière
Crystal

Messages : 1167
Date d'inscription : 16/11/2009
Âge : 23
Localisation : Dans les bras de son prince charmant ~

Vos Persos
Vos Personnages:
Particularité // Pouvoir :: Voit et parle avec la Mort \o/ Et c'est pas un cadeau

Et l'enfer commença ... [Event suite] Empty
MessageSujet: Re: Et l'enfer commença ... [Event suite]   Et l'enfer commença ... [Event suite] I_icon_minitimeMar 7 Fév - 13:27

    De fins sillons salés glissaient sur les joues de la prisonnière qui serrait les dents, ne laissant échapper que de légers gémissements. Les lames s'enfonçaient dans sa peau, plus ou moins profondément, envoyant à son cerveau des messages d'alertes mais que pouvait-il faire à part subir cette souffrance. Ses habits tombaient, son sang coulait et tout cela n'était que le commencement. Au moins, le rire sadique de la tortionnaire avait cessé, s'était toujours ça de moins à supporter. Pendant que les signaux de douleurs parcouraient ses membres endoloris, la jeune femme cherchait toujours un plan qui lui permettrait de s'échapper aux griffes - ou dagues - de cette femme. A chaque nouveau coup, son corps se tendait, rendant la chose d'autant plus douloureuse car il fallait forcé. Mais de tout façon, quand viendrait le moment où elle ne tiendrait plus la douleur, il faudra bien qu'elle arrête tout ceci car cela ne servirait plus à rien si elle ne peut pas répondre à ses questions. D'ailleurs, chose étrange - finalement pas tant que ça, sachant qu'on est à Akame - cette Eileen ne lui avait encore rien demandé. S'était vraiment "Je frappe d'abord, on s'explique après". La chevalière observait cet esprit détraqué. La douleur se lisait dans son regard braqué dans celui totalement absorbé par sa tache de l'Akame et alors chose totalement surprenant - quoi que considérant que c'est Crystal, pas vraiment - elle cracha au visage de la jeune femme :

    - Voilà ce ... que tu m'inspires. J'espère que tu es au moins bien payé pour ce que tu fais.

    Elle la fixait toujours droit dans les yeux, attendant le coup punitif qui ne tarderait certainement après ce geste. En fait, s'était peut être elle la plus folle de des deux mais elle savait qu'Eileen avait pour ordre de ne pas la tuer, du moins, pas pour le moment ... Quoi que ... Un accident est si vite arrivé. Bah, au moins, ça abrègerait ses souffrances et elle n'aurait pas le temps de trahir une personne qui lui est chère.
Revenir en haut Aller en bas
Eileen Sachs
Tortionnaire du Royaume d'Akame
Eileen Sachs

Messages : 528
Date d'inscription : 17/09/2010

Vos Persos
Vos Personnages:
Particularité // Pouvoir :: Aucun // Invocation de spectres

Et l'enfer commença ... [Event suite] Empty
MessageSujet: Re: Et l'enfer commença ... [Event suite]   Et l'enfer commença ... [Event suite] I_icon_minitimeVen 16 Mar - 19:22

    « Voilà ce ... que tu m'inspires. J'espère que tu es au moins bien payée pour ce que tu fais. »

    Un éclair de fureur pure passa dans les regard d'Eileen. Un acte de révolte. De la part d'un prisonnier. C'était une chose insupportable. Bien qu'elle n'ai pas martyrisé toute la contrée, le servile pion de Rowena avait déjà quelques séances de torture à son actif, et pas mal de rebuffades. En particulier des noms d’oiseaux pour le moins originaux. C'était à ça que se raccrochaient les prisonniers, parfois. Les insultes. Pathétique. Mais jamais, JAMAIS, on ne lui avait encore craché à la figure. Cette offense - peu de chose en comparaison de ce qu'elle-même prenait un malsain plaisir à infliger aux autres - la rendait dingue. Mais elle se maîtrisa. La jeune fille se contenta d'essuyer le crachat sur sa joue, affichant un air qui se voulait négligeant mais ne trompait personne. Craignant de commettre un geste qu'elle regretterait ensuite, la tortionnaire envoya valdinguer ses armes dans un coin de la pièce. Elle s'échouèrent après quelques rebonds cliquetants, abandonnant derrière elles de discrètes taches de sang. Et laissant une Eileen furieuse. Les yeux brillants de colère, elle était... Effrayante ? Oh oui, tout de même. Durant une dizaine de secondes, elle resta debout, totalement immobile. Puis elle fondit sur sa prisonnière et l'embrassa sur les lèvres. Pas un de ces baisers furtifs qui surprennent plus qu'autre chose. Non, celui-ci durait, empreint d'une sorte se sensualité violente. Puis, sans autre signe avant-coureur, Eileen mordit. Ses canines percèrent la peau fragile de la lèvre inférieure de la femme chevalier.

    « Sale chienne. Enfant de la fosse commune. »

    La gifle siffla. Peu surprenante. Si le geste en lui-même était futile, il avait le mérite de défouler. La pression sur ses nerfs enfin relâchée, la jeune fille était plus à même de mettre de l'ordre dans ses idées. A présent, il fallait passer au choses sérieuses. On ne passait pas par ses cachots sans être soumis à la Question...
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Modératrice qui à la Force avec elle - Chevalière
Crystal

Messages : 1167
Date d'inscription : 16/11/2009
Âge : 23
Localisation : Dans les bras de son prince charmant ~

Vos Persos
Vos Personnages:
Particularité // Pouvoir :: Voit et parle avec la Mort \o/ Et c'est pas un cadeau

Et l'enfer commença ... [Event suite] Empty
MessageSujet: Re: Et l'enfer commença ... [Event suite]   Et l'enfer commença ... [Event suite] I_icon_minitimeSam 17 Mar - 17:25

    Oh oui, la jeune femme avait remarqué la fureur de la tortionnaire. Celle-ci était même palpable. Il n’y avait rien qui puisse autant faire plaisir à la prisonnière. Oh, elle assumait les conséquences de son geste, bien évidemment. De toute façon elle n’avait pas vraiment le choix mais rien que pour avoir eu le plaisir d’avoir pu voir le visage de la folle perdre son « calme », ça en valait la peine.

    Malgré l’air effrayant que venait de prendre Eileen, un sourire victorieux s’afficha sur le visage de Crystal. J’ai gagné voulait-il dire. Tu as perdu ton sang froid face à moi. De plus, elle avait même envoyé ses armes valdinguer dans un coin de la sombre pièce. D’une pierre de coup car la jeune femme avait bien deviné que ce geste était fait pour éviter de commettre un acte irréparable. Elle savourait sa petite victoire personnelle, ne la lâchant pas du regard. Ah, qu’allait elle faire maintenant ? Se calmer certainement. Contre elle ? Certainement. Avec ses poings ? Sans aucun doute mais quitte à faire, s’était moins douloureux qu’avec des lames et surtout moins dangereux. Elle s’en sortirait avec quelques hématomes et peut être le nez fracturé qui sait mais bon, ça n’allait pas la tuer.

    Enfin, tout ça pour dire que jamais, oh grand jamais, elle n’aurait imaginé ce qu’il allait survivre. Quand la tortionnaire se jeta sur elle, son réflexe fut de fermer les yeux et se préparer au coup qu’il allait suivre, qui devait suivre mais au lieu de ça … Ah bon dieu … Au lieu de ça, elle sentit une bouche chaude contre la sienne. Elle rouvrit les yeux, ceci agrandit par la surprise. Elle en resta figée.


    *Qu’est ce que …*


    Non, elle ne pouvait le croire, sa tortionnaire entrain de l’embrasser avec fougue et violence. Une femme embrassée une autre femme. Elle en était tellement choquée qu’elle ne réagissait toujours pas, ne cherchant pas à se dérober à ce baiser. Elle savait que se n’était pas par sentiment ou même par vrai envie qu’elle faisait ça, en fait, elle se demandait s’il y avait une raison. C’est alors qu’un gémissement s’échappa de ses lèvres et je vous rassure, se n’était pas de plaisir mais de douleur lorsqu’elle sentit les canines de la jeune femme s'enfoncer dans sa lèvre. Elle grimaça, au moins, ça l’avait sorti de son hébétude, léchant le sang qui s’échappait de sa lèvre, sentant sa lèvre se gonfler :

    « Sale chienne. Enfant de la fosse commune. »

    La gifle n’attendit pas. Elle heurta violemment la joue de la chevalière qui n’émit aucun son, y laissant une marque rouge. Un court silence s’installa avant que Crystal retrouve un visage souriant et serein qu’elle tourna vers Eileen :

    « Et bien quoi ? Serait ce que tu n’arrives plus à te maîtriser ? Tu veux que je recommence pour voir ? Et si ça peut te rassurer, je viens d’une bonne famille et je ne fais pas le trottoir. Je suis sincèrement désolée que tu ais pensé cela. Ce sont les seules insultes que tu connais ? Je suis déçue. Et toi, sinon ? Enfant de la fosse commune pour en arriver là ? Déboires amoureux peut être ? »

    Provocante ? Crystal ? Naaan, pas du tout. Elle cherche juste le conflit. C’est la même chose. Ah et bien peut être oui un peu. A quoi cela pouvait il bien lui servir ? Et bien, elle devait bien l'avouer qu'elle ne savait pas elle même mais il semblerait que se soit les meilleures armes contre cette personne alors elle ne s'en privait pas. Elle gardait donc son sourire négligent malgré le sang qui emplissait sa bouche et la chaleur cuisante qu’elle ressentait au niveau de sa joue. Attendant la suite des évènements. Son regard voulait tout dire.

    *Et bien Eileen, tu ne pensais pas que je serais si difficile, et se n’est que le début de ton calvaire, croit moi, ta reine ne risque pas d’apprécier. Humm, je me demande quel châtiment elle pourrait t’infliger si tu ne récoltes pas les informations qu’elle souhaite … *


    Enfin au moins elle pouvait être fière de l'avoir ainsi prise au dépourvu, le coup du baiser, elle ne s'y attendait pas et ne le comprenait d'ailleurs toujours pas. Y avait-il seulement quelque chose à comprendre. Rien n'était moins sur venant d'un esprit aussi dérangé. Mais elle savait à quoi s'attendre pour la prochaine fois et prendrait un malin plaisir à y répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Et l'enfer commença ... [Event suite] Empty
MessageSujet: Re: Et l'enfer commença ... [Event suite]   Et l'enfer commença ... [Event suite] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Et l'enfer commença ... [Event suite]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Une journee en enfer [DVDRiP]Action
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» Suite de l'arrivé d'une pauvre Neko (hentaï)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Forêt de l'Aube RPG :: Royaume d'Akame :: Forteresse :: Cachots-
Sauter vers: