La Forêt de l'Aube RPG
Cette version du forum de la Forêt de l'Aube ferme actuellement ces portes, mais est heureux de vous accueillir sur une V2 se trouvant a l'adresse suivante :



Merci de votre visite.

La Forêt de l'Aube RPG


 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Mal du pays (pv Owen)

Aller en bas 
AuteurMessage
Thélador Sang-perdu
Habitant d'Akame
Thélador Sang-perdu

Messages : 181
Date d'inscription : 11/05/2011
Âge : 28
Localisation : Loin de Light !

Vos Persos
Vos Personnages:
Particularité // Pouvoir :: Apaise les âmes les maux et aide à la cicatrisation des plaies par le contact.

Mal du pays (pv Owen)  Empty
MessageSujet: Mal du pays (pv Owen)    Mal du pays (pv Owen)  I_icon_minitimeMer 18 Mai - 17:53

    Thélador faisait profil bas.
    Une semaine était passée depuis "l'incident" avec Light : Le chevalier avait laissé sa deuxième personnalité prendre le dessus, il avait massacré un palefrenier, blessé le cheval de Thélador et était partit sans se retourner. Et dans tout ça notre héros avait frôlé de peu la catastrophe : on l'avait vu rentrer dans l'auberge en compagnie de Light- qui avait eut la bonne idée de le tenir par la main pour que tout le monde les remarques bien- si bien que si quelqu'un avait eut la justesse de faire l'amalgame entre Kuime et Light, on lui aurait surement demandé des comptes.
    Bien heureusement personne n'avait fait le rapprochement, et comme le malheur des uns fait le bonheur des autres, le palefrenier que Kiume avait tué avait laissé une place et Thélador avait pu trouver un emploi temporaire. Il ne trouvait pas très moral de prendre la place d'un homme qu'il avait indirectement tué, mais aucune autres propositions lui avaient été faite, et la fin justifiait les moyens.

    Ainsi donc il était devenu palefrenier, sous payé et exploité dans une petite auberge du village d'Akame. Autant dire que la vie lui avait déjà été plus clémente qu'au jour d'aujourd'hui. Il n'arrivait pas à oublier sa première rencontre et la haine qu'il nourrissait pour l'homme qui avait blessé son cheval. Et l'existence d'ici était plus noire et froide que celle qu'il avait pu vivre dans le château des Valdrin, sans oublier son ami d'enfance, Delian, qui lui manquait et les gens d'ici qui ne faisaient aucun n'effort pour être agréable.

    Comme un serpent cruel, la solitude s'était enroulé autour du cœur de Thélador pour mordre sa chair tendre, et le taureau passait ses journées à ruminer la stupide décision qu'il avait prit en venant s'installer ici.
    Qu'avait-il cru ? Qu'il lui aurait suffit de demander à la première personne si elle avait connu un certain " Audar Dejetan" mort il y a plus de vingt ans, qu'on lui aurait pointé du doigt une petite maisonnée ou il aurait trouvé une veuve qui recherchait son fils depuis sa disparition ? Qu'ils auraient vécu heureux jusqu'à la fin des temps … CHIMERE ! Stupides rêves enfantin qui l'avaient conduit à la plus grosse erreur de sa vie !
    Personne n'avait rien sût lui dire sur cet "Audar". Il avait fait choux blanc total. Si bien qu'il se demandait ce qu'il faisait encore là. N'avait-il pas dit à Delian qu'il rentrerait en cas d'échec ?

    Heureusement, les chevaux étaient là. Et travailler à leurs côtés, même si il effectuait un travail de maitre d'écurie pour un maigre salaire de palefrenier, aidait notre taureau à ne pas sombrer dans la dépression.
    Entre la berceuse des sabots qui claquent, le concert des hennissements, le parfum voluptueux des chevaux et de la paille fraîche, le mal du pays dont souffrait Thélador se dissipait doucement.

    Cet après midi là n'avait pas été très différents des autres. Thélador s'était occupé de nombreux chevaux et beaucoup été arrivés à l'heure du midi.
    Il changeait une stalle lorsqu'il fit un enfant pénétrer dans l'un des box des cheveux. Ce qui n'avait rien de normal. Il posa donc sa fourche et suivit "l'intru". Il ne fut pas déçu de son initiative car lorsqu'il arriva sur place, il trouva l'enfant prêt à donner du pain au Cheval.
    D'un largue enjambé il entra dans la stalle, et attrapa le fauteur de trouble par le bras.


    - Que fais-tu ? Demanda-t-il sans la moindre douceur. Le gamin qui n'avait pas vue l'adulte arriver sursauta, et bredouilla.

    -Je … je donne un peu de … de pain…

    -Je vois bien. C'est ton cheval ?

    -Non… Non mesieur.

    -Alors tu n'as pas de pain à lui donner. Trancha le palefrenier en priva l'enfant de la petit miche de pain qu'il allait donner au cheval.

    -Du pain mou en plus ! Tu veux lui donner des coliques ?

    -Non ! Je … Je le trouvais juste beau … Je voulais juste lui donner un peu de pain !

    -Et bien sache que le pain mou est mauvais pour les chevaux. Maintenant vas-t-en et ne rentre plus dans les box sans l'autorisation de quelqu'un, encore moins pour les nourrir, suis-je clair ?

    -Oui monsieur. Bien monsieur.

    Thélador lâche le poignet de l'enfant qui ne se fit pas prier pour quitter les lieux promptement.

mp voilà, si tu veux tu peux dire que c'est ton cheval que Thél vient de "sauver"
Revenir en haut Aller en bas
Owen
Admin & Chef des Modo's ! - Capitaine d'Armée
Owen

Messages : 486
Date d'inscription : 19/06/2010
Âge : 22
Localisation : Swiss'

Vos Persos
Vos Personnages:
Particularité // Pouvoir :: Régénération & Griffes de métal sortant d'entre ses doigts

Mal du pays (pv Owen)  Empty
MessageSujet: Re: Mal du pays (pv Owen)    Mal du pays (pv Owen)  I_icon_minitimeJeu 19 Mai - 10:17

    Voilà une journée où le Capitaine était libre de ses faits et gestes. Aucune chose demandée par sa reine, et il n'avait aucune envie de se mêler à la bagarre entre ses stupides Edelweiss et Akame. Owen avait déjà vécu assez de choses avec cette fille, qu'il avait du capturer pour la faire en otage et l'échanger contre quelque chose. Elle lui avait donner du fil à retordre, et même si l'homme était du genre imprévisible, il était heureux de retrouver son train-train quotidien. Et après ces longues chevauchées à cheval, il avait pensé bon de ''prêter'' Illusion à le palefrenier chez qui il se rendait de temps à autre.

    Owen venait de sortir du château, vêtu dignement comme à son habitude. Son couvre-chef faisait de l'ombre à son regard transperçant du soleil de la fin de matinée. Son fin sourire en coin s'étirait constamment sur ses lèvres. Cette prisonnière aux cheveux bleus était une rencontre dont il se souviendrait longtemps, et depuis il avait pris un peu de recul... Elle avait parvenu, à l'aide de simples mots, de percer la carapace qui protégeait un coeur de pierre qui maintenant était devenu beaucoup plus vulnérable. Il allait devoir travailler dur pour redevenir comme avant.

    Une brise fraîche matinale balaya sa majestueuse plume sur son chapeau, ainsi que quelques mèches blondes qui s'agitèrent sous le doux souffle. Ça le fit émerger de ses pensées. Il dévala donc la volée de marche et traversa la cours du château. Des jardiniers s'occupaient des fleurs bordants le chemin, et aucun d'eux lui adressait la moindre parole. Pas le moindre bonjour, ou signe de la main. Owen avait réussi à se faire une réputation assez connue et qui avait tendance a effrayé les gens qui l'ignoraient tout en espérant qu'il ne leur fasse pas subir une chose malsaine. Lorsqu'il sortit de la cours, il s'enfonça dans les rues du village.

    L'avantage, -si s'en était un- c'est qu'il se faisait remarqué à des kilomètres à la ronde. Il n'y avait pas beaucoup d'hommes habillés pareillement dans le coin. Il parvint aisément à se frayer un chemin dans la foule, tous agglutinés devant les stands des marchands. Il n'avait pas déjeuner ce matin... Il s'arrêta devant un étalage, croisa les bras derrière son dos. Le marchand souriant, croyant qu'il était un client comme les autres, s'approcha de lui. Mais lorsqu'il s'aperçut de son identité, son sourire disparut. Il demanda quand même:

      « Je vous sers quelque chose, Monsieur ? »

    Le capitaine ne répondit pas tout de suite. Il avança sa main d'une des pommes rouges. Il sortit une seule de ses griffes d'acier subitement -ce qui fit sursauter le vendeur- et piqua le fruit d'où une goutte de jus glissa le long de la pelure.

      « Je peux me servir moi même. » répliqua-t-il sèchement

    Puis sans rien ajouter, il s'éloigna. Pas une seule misérable pièce ne revint au marchand qui grimaça, avant de s'occuper d'une nouvelle cliente.

    Owen saisit sa pomme dans sa main en rétractant sa griffe. Il frotta le fruit contre le cuir de sa veste avant de la lever vers le ciel azure. Elle était belle mûre, et aucune trace de moisissure. Il croqua dans son repas à pleine dent. Il arriva finalement devant l'écurie. Un jeune garçon à la mine d'avoir été grondé venait d'en sortir sans lui adresser le moindre regard. Owen haussa les épaules, puis pénétra dans le bâtiment.

    Il remarqua immédiatement le box de son pur-sang qui ronfla des naseaux en le voyant. Le Capitaine avait également remarquer le palefrenier du coin de l'oeil mais l'ignora quelques instants. Il posa sa main sur l'encolure de l'équidé qui le fixait. Était-il content de le retrouver ? Owen s'en fichait un peu de son avis. Sans quitter des yeux Illusion, il lança au palefrenier:

      « Comment va mon cheval ? »

    Attirant enfin un peu de son attention au palefrenier, il se tourna vers lui. Le capitaine fronça les sourcils: Ce n'était pas lui habituellement qui s'occupait des chevaux. Il n'hésita d'ailleurs pas à lui faire remarquer son dérangement.

      « Qui êtes-vous ? Charles est absent ? » demanda-t-il méchamment
Revenir en haut Aller en bas
http://londons-powers.jeunsforum.com/
Thélador Sang-perdu
Habitant d'Akame
Thélador Sang-perdu

Messages : 181
Date d'inscription : 11/05/2011
Âge : 28
Localisation : Loin de Light !

Vos Persos
Vos Personnages:
Particularité // Pouvoir :: Apaise les âmes les maux et aide à la cicatrisation des plaies par le contact.

Mal du pays (pv Owen)  Empty
MessageSujet: Re: Mal du pays (pv Owen)    Mal du pays (pv Owen)  I_icon_minitimeJeu 19 Mai - 14:27

    C'était sans s'attarder sur le cheval que Thélador était rentré dans le box. Sa priorité étant d'arrêter le gamin dans son geste, il n'avait même pas pensée qu'il pouvait entrer dans le box d'une des personnalité plus redoutée et connue du village d'Akame.

    Lorsque pas simple curiosité il tourna les yeux vers l'animal, il eut un moment de stupeur… l'étalon avait une robe noire aux poils si brillants qui faisaient miroiter leurs douceurs. Ses longs membres alliaient finesse et force à la perfection. Son poitrail large et musclé s'ouvrait en cœur en dessous d'une encolure courte, et gracieuse. Sa stature était aussi athlétique que distinguée, et sa tête possédait un chanfrein légèrement incurvait en aval de deux yeux sombres pétillants d'intelligence.

    Il n'avait jamais vue un cheval d'un sang aussi pur, même dans les possessions des Valdrin. Assurément cet animal était la possession d'un seigneur.

    Sans le toucher, Thélador continua de l'observer, avec curiosité, fascination, et aussi –il devait se l'avouer- un peu de jalousie.

    Qui pouvait avoir l'argent pour se payer telle beauté ? La réponse arriva d'elle-même.
    Le capitaine de l'armée : Owen Solestir, venait d'entrer en scène.


    " Comment va mon cheval ?"

    De ce personnage charismatique Thélador n'avait eut des "ouï-dire". Il avait comprit que cet homme n'était le plus aimé du peuple, mais surement le plus redouté.

    Etait ce le cheval qui était à l'image de son maitre ou l'inverse ? Quoi qu'il en soit, le chevalier se dressait derrière des prunelles vertes, froides et insondables, un visage impassible, une tenue irréprochable soutenue par des épaules largues. Son statut hiérarchique ? Il coulait avec tant de naturel dans ses veines qu'on aurait pu mettre son identité en définition du mot "noblesse" !


    " Qui êtes-vous ? Charles est absent ?

    Le ton sec et froid claqua comme un fouet. Mais Thélador pouvait le comprendre. En tant que chef des armées, on ne confiait pas son cheval à n'importe qui. Et on ne laissait encore moins n'importe qui l'approcher.

    Reprenant sans mal son humble rôle de palefrenier, le taureau plaça ses mains dans son dos, baissa les yeux et inclina la tête avec respect devant son supérieur. Il avait eut une éducation bien supérieur aux autres serviteurs de l'auberge, et lorsqu'il s'adressa à Owen, on pouvait sentir la trame d'une éducation rigoureuse sur le respect à apporter à la noblesse.


    -Thélador Sang-perdu, mon capitaine. J'ai le regret de vous annoncer que Charles est mort au cours de la semaine dernière. Si vous le permettez je le remplacerais pour les soins de votre monture.

    N'étant pas le seul palefrenier d'ici, Thélador ne voulait pas s'imposer au chevalier. Non pas peur. Car en vérité il brûlait de s'occuper de ce cheval. Mais surtout parce qu'il comprenait que vue le poste qu'occupait Owen, il n'autorisait pas n'importe qui à toucher son cheval. Un poison était si rapidement mit dans une mangeoire …

    -Cependant pour répondre à votre première question, votre cheval va bien. Même si au court de mon observation j'ai constaté une légère crevasse au niveau du paturon arrière gauche. Rien de grave, et je pense que les compétences de n'importe quel palefrenier ici seront suffisantes pour assurer le rétablissement de votre cheval. Mais, si vous m'autorisé à le toucher, je pourrais le soigner sur le champ bien plus rapidement que n'importe qui afin que vous puisiez repartir le plus vite possible.

    Thélador ne savait rien d'Owen, et c'était peut être cela qui lui permettait dans une sorte d'inconscience de s'adresser à lui sans trembler et avec le respect qu'il lui devait.

Revenir en haut Aller en bas
Owen
Admin & Chef des Modo's ! - Capitaine d'Armée
Owen

Messages : 486
Date d'inscription : 19/06/2010
Âge : 22
Localisation : Swiss'

Vos Persos
Vos Personnages:
Particularité // Pouvoir :: Régénération & Griffes de métal sortant d'entre ses doigts

Mal du pays (pv Owen)  Empty
MessageSujet: Re: Mal du pays (pv Owen)    Mal du pays (pv Owen)  I_icon_minitimeJeu 19 Mai - 16:01

    Le palefrenier plaça ses mains dans son dos et inclina la tête, saluant Owen avec respect. Il ne réagit pas, il avait l'habitude. On lui en faisait régulièrement et même lui en faisait. Il jeta un regard vers son cheval. A dire comme ça, il paraissait en bon état et prêt à reprendre la route dès le lendemain même si Owen ne pensait pas s'en servir.

      -Thélador Sang-perdu, mon capitaine. J'ai le regret de vous annoncer que Charles est mort au cours de la semaine dernière. Si vous le permettez je le remplacerais pour les soins de votre monture.

    Cette annonce ne fit ni chaud ni froid au Capitaine. Dans son esprit il se disait ''Bon, il aura fait son temps.'' Selon lui, on mourait tous un jour, fin de la conversation. Owen n'avait pas de pitié, et il ne se mettrait pas à broyer du noir alors qu'il ne connaissait même pas cet individu qui n'était qu'un habitant du bas village. Lui ? Orgueilleux, égoïste et sans coeur ? Nooon... Juste un peu.

      -Cependant pour répondre à votre première question, votre cheval va bien. Même si au court de mon observation j'ai constaté une légère crevasse au niveau du paturon arrière gauche. Rien de grave, et je pense que les compétences de n'importe quel palefrenier ici seront suffisantes pour assurer le rétablissement de votre cheval. Mais, si vous m'autorisé à le toucher, je pourrais le soigner sur le champ bien plus rapidement que n'importe qui afin que vous puisiez repartir le plus vite possible.

    L'assurance dans la voix de Thélador le faisait presque douter. Normalement, toutes tremblaient ou manquaient... D'assurance justement. Mais bon, ça faisait du bien parfois d'entendre des voix normales ? Lui s'en fichait un peu en fait. Oui, il se fiche de presque tout.

      « Allez-y. » répondit-il sans un seul entrain

    S'il y avait une chose de bien, c'est qu'il n'avait pas besoin de se présenter. Excepté les bambins encore inconscient du monde qui les entoure , tous le connaissaient et frissonnaient à sa présence. Mais Owen n'y prêta pas grande attention. Il était pensif, car en effet, cette personne lui était comme familière. Un visage qu'il avait déjà vu, qu'il avait côtoyer même. Il réfléchissait, creusait dans ses moindres souvenirs -bien qu'il lui en manque plus de la moitié- mais rien ne lui revenait. Et si Thélador était un homme qu'il avait rencontré avant son amnésie totale, au point qu'il ne se souvienne même plus de son nom...?


(Pas très long désolé, je me rattraperai x))
Revenir en haut Aller en bas
http://londons-powers.jeunsforum.com/
Thélador Sang-perdu
Habitant d'Akame
Thélador Sang-perdu

Messages : 181
Date d'inscription : 11/05/2011
Âge : 28
Localisation : Loin de Light !

Vos Persos
Vos Personnages:
Particularité // Pouvoir :: Apaise les âmes les maux et aide à la cicatrisation des plaies par le contact.

Mal du pays (pv Owen)  Empty
MessageSujet: Re: Mal du pays (pv Owen)    Mal du pays (pv Owen)  I_icon_minitimeJeu 19 Mai - 18:37

    Thélador lui n'avait rien reconnu chez Owen. C'était peut être tout cet accoutrement de capitaine qui avait masqué la faible ressemblance entre eux deux. Ou était-ce la brume épaisse qui entourait sa tendre enfance qui lui masquait la vérité ?

    " Allez y"


    L'homme d'écurie ne le fit pas répéter deux fois. Il s'avança vers le cheval et s'agenouilla prêt de sa bénigne blessure. Illusion tourna la tête vers lui, et lorsque Thélador posa sa main sur sa jambe il eut un léger mouvement d'oreille vers l'arrière… mais l'homme d'écurie ne laissa pas le temps au cheval de s'inquiéter plus que ça, il avait posé ses mains assez en amont de la blessure pour ne pas surprendre l'animal. Il ferma les yeux, inspira légèrement et se laissa voguer par delà le réel, dans l'organisme irrigué de sang pur de l'animal.
    La crevasse n'était pas profonde, juste superficielle, et c'est sans grand mal que le taureau aida à la cicatrisation. La blessure se referma entièrement, et un fin duvet de poil noir recouvrit bientôt l'endroit où la chaire avait été à nue.

    Illusion était passé s'une attitude hostile à intéressé envers Thélador. Il pointait ses oreilles vers le palefrenier en humant son parfum avec intérêt. Il alla jusqu'à allonger l'encolure pour lui toucher l'épaule du bout des naseaux.

    L'employé quand à lui se redressa doucement, il pivota vers le chevalier et une nouvelle fois en adoptant une attitude respectueuse il demanda.


    -Voilà. Il est soigné. Désirez vous que je le selle, et l'harnache ?

    C'est alors que …

    -SANG PERDU !!!!! La voix puissante de visiblement coléreuse du maitre d'écurie, un certain "Mr Dylan", venait de raisonner dans toute l'écurie.
    Ledit "sang perdu" ne sursauta pas. A vrai dire il était habitué à entendre Mr Dylan beugler son nom à tout va et à toute heure de la journée… Le maitre des lieux n'appréciait pas Thélador, et passer son temps à essayer de le provoquer ou de l'humilier pour le pousser à bout et trouver enfin quelque chose à lui reprocher autre le fait qu'il était plus doué que lui pour s'occuper des chevaux…

    Le véritable employeur de Thélador était le gérant de l'auberge. Mr Dylan avait à peine eut son mot à dire lorsque le taureau avait été employé. Et lorsqu'il avait découvert que l'homme en savait bien plus qu'un palefrenier lambda, il s'était mit à craindre de voir sa place lui être prise par cet "étranger".

    Thélador réprima un soupir d'agacement, et se contenta d'un regard à Owen pour avoir l'autorisation de savoir ce que lui voulait Mr Dylan.


mp : pas très long non plus alors je dirais rien XD
Revenir en haut Aller en bas
Owen
Admin & Chef des Modo's ! - Capitaine d'Armée
Owen

Messages : 486
Date d'inscription : 19/06/2010
Âge : 22
Localisation : Swiss'

Vos Persos
Vos Personnages:
Particularité // Pouvoir :: Régénération & Griffes de métal sortant d'entre ses doigts

Mal du pays (pv Owen)  Empty
MessageSujet: Re: Mal du pays (pv Owen)    Mal du pays (pv Owen)  I_icon_minitimeVen 20 Mai - 15:17

    Thélador n'attendit pas pour faire son travail. Owen émergea de ses pensées et fixa attentivement tous les faits et gestes du palefrenier. En effet, il avait du mal à accorder sa confiance. Mais s'il le trahissait, le Capitaine saurait le remettre à sa place facilement. Il s'agenouilla près du cheval qui eut le réflexe de légèrement coucher les oreilles, ce qui fit sourire son maître. Ils étaient un peu pareil tout les deux. Thélador posa sa main en dessus de la blessure à peine visible d'où était Owen. Elle devait vraiment être bénigne et ne devait pas beaucoup faire souffrir Illusion. Owen lui, ne connaissait pas la douleur. Lorsqu'il se faisait blesser, il ne sentait qu'un petit picotement avant que la blessure ne se referme, qu'elle soie grande ou petite et sans qu'il ne le décide. D'ailleurs, même s'il pourrait décider de son agissement comme il le sentait, il ne se laisserait pas souffrir. A quoi bon ?

    Le Capitaine n'eut pas le temps de prononcer un seul mot que la blessure avait déjà disparu, il ne saurait dire où elle se trouvait une poignée de secondes plus tôt. Même Illusion était devenu curieux au sujet de Thélador, il agit d'une manière qu'Owen ne reconnut même pas. Jamais il n'avait montrer une telle curiosité envers un inconnu. Seul son maître avait réussi à se faire offrir sa confiance. Le palefrenier se releva, et d'une autre attitude respectueuse il demanda:

      -Voilà. Il est soigné. Désirez vous que je le selle, et l'harnache ?

    Alors qu'Owen s'apprêtait à répondre positivement et d'une courte phrase, une voix répliqua avant lui. Une voix qu'il ne connaissait pas.

      -SANG PERDU !!!!!

    C'était visiblement un homme à la parole puissante et rageuse. Certainement le maître du lieu. Thélador soupira, Owen pivota sur ses talons et se trouva face au détenteur de cette voix au bout de l'étendu couloir rempli d'écuries dont plusieurs étaient occupées par des chevaux. Le Capitaine se gonfla de colère à son tour. Ce n'est pas qu'il voulait protéger le palefrenier, mais on ne le dérangeait pas lorsqu'il était occupé avec le cheval d'Owen Solestir. D'un pas décidé il s'approcha de lui, en espérant qu'il ne fuirait pas même si cela le fait marrer.

      « Vous ne voyez donc pas qu'il est occupé ? » cracha-t-il

    Et sans attendre de réponse, il se retourna et revint vers Thélador, oubliant totalement l'autre dégénéré qui s'amusait à s'époumoner le nom du palefrenier alors qu'il était consacré à autre chose.

      « Ne me remercie pas. » Souffla-t-il froidement, montrant que ce n'était pas pour lui qu'il venait de faire ça. Il reprit à voix haute, comme si rien ne c'était passé: « Oui, prépare-le. »


(EDIT, si jamais, Owen parle en couleur ''Sienna'' ^^)
Revenir en haut Aller en bas
http://londons-powers.jeunsforum.com/
Thélador Sang-perdu
Habitant d'Akame
Thélador Sang-perdu

Messages : 181
Date d'inscription : 11/05/2011
Âge : 28
Localisation : Loin de Light !

Vos Persos
Vos Personnages:
Particularité // Pouvoir :: Apaise les âmes les maux et aide à la cicatrisation des plaies par le contact.

Mal du pays (pv Owen)  Empty
MessageSujet: Re: Mal du pays (pv Owen)    Mal du pays (pv Owen)  I_icon_minitimeSam 21 Mai - 8:38

    " Vous ne voyez donc pas qu'il est occupé ?"


    La froideur d'Owen se fracassa sur Dylan, dont les yeux trahissaient une surprise, et un peur non contenue. Il n'avait apparemment pas prévu que son souffre douleur fusse en compagnie aussi importante.
    Il bredouilla des excuses gênés et inaudibles. Remit à sa place comme il devait l'être il fit profil bas pour éviter la box d'Illusion.


    " Ne me remercie pas."


    Le remercier ? Thélador n'en avait pas l'intention. Non pas parce qu'il manquait de reconnaissance, mais surtout parce qu'il avait comprit qu'Owen n'avait congédié Dylan que parce que celui-ci l'avait dérangé. Owen était au dessus de tout. Il était au dessus de Dylan. Et le maitre du maitre de Thélador était son maitre. Il n'avait pas attendu d'aide ou de pitié de celui-ci, car il n'était qu'un modeste palefrenier, et un seigneur de guerre avait bien d'autre préoccupation que la protection des hommes qui le servaient.
    Une nouvelle fois Thélador ne quitta pas sa peau de serviteur, et ne se montra nullement agressé ou effrayé par la froideur d'Owen.


    "Oui, prépare-le"

    Sans en attendre plus, le palefrenier se mit au travail. Donnez-lui 30 secondes pour aller chercher les affaires du cheval, moins deux minutes pour le brosser et s'assurer qu'il ne reste pas la moindre poussière qui pourrait provoquer une blessure avec le frottement de la selle, et moins d'un tour de trotteuse pour l'arracher convenablement, et voilà Thélador vous présentez un cheval propre, soigné et sellé
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Owen
Admin & Chef des Modo's ! - Capitaine d'Armée
Owen

Messages : 486
Date d'inscription : 19/06/2010
Âge : 22
Localisation : Swiss'

Vos Persos
Vos Personnages:
Particularité // Pouvoir :: Régénération & Griffes de métal sortant d'entre ses doigts

Mal du pays (pv Owen)  Empty
MessageSujet: Re: Mal du pays (pv Owen)    Mal du pays (pv Owen)  I_icon_minitimeLun 23 Mai - 16:36

    Thélador ne se fit pas prier et se mit au travail. Il dépassa Owen et entra dans une petite pièce, certainement la sellerie. Le Capitaine s'était accoudé au mur de bois à côté du box d'Illusion qui trépignait d'impatience à galoper à nouveau. Ce cheval ne supportait donc pas de rester enfermer dans un box. Et pourtant, il devait sûrement avoir le meilleur de toute l'écurie. Et Owen l'espérait, car s'il s'était bien attaché à une seule chose sur cette terre, c'était son cheval.

    Le palefrenier n'eut pas besoin de beaucoup de temps pour seller le cheval. Il portait un équipement scintillant, et même l'équidé était d'une propreté remarquable. Il savait vraiment bien s'occuper de ses animaux, il devait l'avouer. Il le sortit du box. Illusion s'ébroua, un nuage de poussière s'élevant vers le plafond. On pouvait seulement les voir grâce à la lumière du soleil que filtrait la fenêtre transparente. Owen attrapa la bride du cheval, enfoui son autre main dans sa poche de veste. Des pièces s'entrechoquèrent dans un bruit métallique. Il finit par sortir toute sa monnaie qu'il compta avec attention. Ce fut vite fait, le Capitaine avait l'habitude et de plus il n'avait pas beaucoup d'argent sur lui. Il tendit son poing qui enfermait les précieux sous. Thélador avait intérêt à être heureux qu'il paye, et que en plus il donne tout ce qu'il avait sur lui qui était quand même un moyenne somme. (Dison... 45-50 euros ? XD) Puis lorsqu'il eut pris l'argent, il s'éloigna vers la sortie sans un mot. Les sabots contre la pierre froide du couloir raisonnaient dans l'écurie, attirant le regard de autres chevaux, qui semblaient aussi attendre leur heure de liberté plutôt qu'être dans leur box durant des jours et des jours. Owen ne leur lança aucun regard.

    Arrivé dehors, il se hissa sur le dos de l'animal qui frappait ses fers sur le sol de la ville nerveusement. Le Capitaine donna un léger coup de talon dans le flanc du cheval qui se mit au trot. La foule commençait à se presser dans les rues. En effet, les heures de midi approchaient et tous voulaient rentrer chez sois pour manger et retourner au travail aussitôt fait. Mais pourtant les gens laissaient place à l'imposant cheval noir le temps qu'il se faufile entre eux. Illusion avait pour habitude d'attirer les regards, et surtout lorsqu'il était chevaucher d'Owen...
Revenir en haut Aller en bas
http://londons-powers.jeunsforum.com/
Thélador Sang-perdu
Habitant d'Akame
Thélador Sang-perdu

Messages : 181
Date d'inscription : 11/05/2011
Âge : 28
Localisation : Loin de Light !

Vos Persos
Vos Personnages:
Particularité // Pouvoir :: Apaise les âmes les maux et aide à la cicatrisation des plaies par le contact.

Mal du pays (pv Owen)  Empty
MessageSujet: Re: Mal du pays (pv Owen)    Mal du pays (pv Owen)  I_icon_minitimeLun 23 Mai - 18:00

    La paye avait été bonne. Dans sa paume, Thélador faisait cliqueter les pièces avec une drôle de satisfaction. Il s'était occupé de la plus belle bête qu'il n'eut jamais vue, et il avait été payé pour ça… C'était dans ces moments là qu'il se disait que son métier le suivrait jusque dans sa tombe.

    Il fit glisser la somme dans sa poche, et attrapa un balai regonflé de courage. Il ne remarqua pas les drôles de regard qu'il attirait. Il fallait dire que sans le vouloir il avait fait fort… En "petit bleu" qu'il était, il avait servit Owen Solestir, et s'en était sortit sans la moindre remarque blessante, et avait toujours sa tête. Peu pouvait se féliciter d'avoir marqué autant de point pour une première fois.

    Le talent attise toujours les ennemis, et comme je l'ai dit, Thélador en avait un d'ennemi. Taylor, qui avait vue d'un très mauvais œil la "performance" de son palefrenier qui prenait décidément bien trop de place dans cette écurie.

    Le chef d'écurie s'approcha du taureau et lui posa une main sur l'épaule. Un faux sourire plaqué sur les lèvres il félicita Thélador.

    -Hé bien Sang-perdu, tu m'impressionnes ! Tu t'en fichtrement bien sortir avec Solestir !

    Le taureau fronça les sourcils et haussa les épaules.

    -Je n'ai fais que mon travail.

    Taylor éclata d'un rire fort et gras.

    -Toujours aussi modeste Sang-Perdu hein ?! Je te dis que tu as fais forte impression ! Il m'a demandé plus d'information sur toi quand je l'ai croisé en sortie d'écurie. Il m'a même dit que si tenais pas trop à toi, il te prendrait à son service ! Si, si ! Bon c'est vrai que tu fais un bon travail … J'aimerais te garder… On fait plus des bons palefreniers comme toi… Mais je ne peux pas te mentir, être assigné à un chevalier est un grand honneur, je ne pouvais pas te le cacher. Il m'a demandé de t'envoyer le retrouver si l'offre te convenait.

    Cette fois Thélador ne masqua pas sa surprise.

    -Pourquoi m'en a-t-il pas parlé tout de suite ?

    -Barf, tu m'en pose des questions ! Surement a –t-il préféré s'adressé à moi, comme je suis ton supérieur. Bref, tu accepterais ? Faut que tu me dises, si je dois te remplacer autant que je le sache tout de suite !

    Le cœur de Thélador se permit d'accélérer la cadence alors qu'il entrevoyait un destin bien meilleur qu'il ne s'en était profilé jusque là.

    -Evidemment que j'accepterais… Mais avec Hitako qui ne se remet pas, je n'ai plus de cheval. Je doute que je puise lui servir à grand-chose dans ces conditions…

    -Ha ouais… Bon écoute… Je ne fais pas ça pour tout le monde, mais tu es un type bien, qui mérite de gagner du gallon. Je te laisse le box pour ton cheval, et tu vois la grisette ? C'est pas une bête de concours, mais je peux te la prêter si tu veux… Le temps que tu trouve un bourin plus adapté … Ca te va ? Pas des mois hein… On est d'accord. L'histoire de quelque jours !


    C'est là que Thélador aurait du sentir le "piège", "le-truc-qui-cloche" … Mais non. En bon taureau qu'il était il fonça droit devant sans réfléchir.

    -Vraiment ? Et bien, je ne sais pas quoi dire … Je ne voudrais pas abuser de votre gentillesse monsieur.

    -"Abuser de ma gentillesse", écoutez moi ça ! Aller, on va dire que tu acceptes. Selle là, et vas t'en retrouver le capitaine, qu'il te dise ce qu'il attend de toi !

    Thélador ne se fit pas prier. Il lâcha le balais, alla seller le grisette, et partit sur les traces d'Owen.
    Taylor quand à lui se trouvait fort intelligent. Connaissant le capitaine, il aurait vite fait de le débarrasser de ce gêneur... Et une fois Thélador refroidit il pourrait abattre son handicapé de cheval pour tirer un bon prix de sa viande. Non vraiment, il y avait des jours ou il se disait que personne n'était plus futé que lui !

Revenir en haut Aller en bas
Owen
Admin & Chef des Modo's ! - Capitaine d'Armée
Owen

Messages : 486
Date d'inscription : 19/06/2010
Âge : 22
Localisation : Swiss'

Vos Persos
Vos Personnages:
Particularité // Pouvoir :: Régénération & Griffes de métal sortant d'entre ses doigts

Mal du pays (pv Owen)  Empty
MessageSujet: Re: Mal du pays (pv Owen)    Mal du pays (pv Owen)  I_icon_minitimeMer 25 Mai - 15:55

    Illusion marchait d'un trot lent dans les rues. Owen regardait attentivement les passants à la recherche d'une chose amusante à faire. Une journée aussi libre de ses actes que celle-ci, il fallait en profiter ! Et le Capitaine était bien décidé à flanquer la frousse de sa vie à un petit être sans défense, user de sa perversité contre une jolie jeune fille, ou encore provoquer en duel le premier costaud venu. Mais son esprit était un peu ailleurs étrangement. Comme s'il était vide et que le monde s'agitait autour de lui sans le réveiller de sa sorte d’inconscience. Il finit par se rendre compte qu'il devait avoir l'air beau dans cet état, il secoua la tête pour se tirer de sa rêverie. Enfin, si on pouvait appeler ça une rêverie. Non en fait, il était préoccupé. Ce Thélador lui rappelait étrangement quelqu'un, un visage familier mais impossible de mettre la main dessus.

    Une drôle de sensation manqua de le faire frissonner. Son regard perçant parcourra la foule des yeux alors que le cheval continuait sa route entre les villageois. Owen finit par jeter un regard discret dans son dos. Il avait bien vu ce qu'il venait de voir ? Il regarda une seconde fois. Le palefrenier le suivait ! Il ne voulait quand même pas un autographe ? Le Capitaine fronça les sourcils. Il voulait jouer à se petit jeu hein... Un sourire sadique barra son visage. Ça ne se faisait pas d'épier un de ses supérieurs alors qu'il avait été plutôt gentil avec lui.

    Comme si c'était le trajet qu'il allait emprunter, et non un piège, il serra la bride dans ses mains et tira sur la droite. Le cheval un peu surpris obéit sans broncher, mais ils se retrouvèrent bientôt dans une ruelle sombre et surtout un cul-de-sac. Owen avança sur son cheval jusqu'au fond le tapissant dans la légère obscurité et le Capitaine vint se plaquer contre le mur juste à l'entrée de la ruelle. Thélador allait le suivre et donc bifurquer et certainement sans s'y attendre Owen lui sauterait dessus. Si il y avait bien une chose que le Capitaine détestait, c'était d'être espionné. Les ''espions'' n'étaient que des lâches selon lui. Enfin pour lui, il y a beaucoup de lâches dans se monde...
Revenir en haut Aller en bas
http://londons-powers.jeunsforum.com/
Thélador Sang-perdu
Habitant d'Akame
Thélador Sang-perdu

Messages : 181
Date d'inscription : 11/05/2011
Âge : 28
Localisation : Loin de Light !

Vos Persos
Vos Personnages:
Particularité // Pouvoir :: Apaise les âmes les maux et aide à la cicatrisation des plaies par le contact.

Mal du pays (pv Owen)  Empty
MessageSujet: Re: Mal du pays (pv Owen)    Mal du pays (pv Owen)  I_icon_minitimeMer 25 Mai - 17:10

    Dans son incorrigible candeur Thélador avait prit au mot son supérieur. Il était donc en route pour rattraper Owen…
    La grisette était une jument douce et un peu rondelette qui trottait lentement, il cru sincèrement ne jamais rattraper le chef des armées… Mais finalement, même avec sa lourde cadence la vieille jument avait finit par se retrouver dans le sillion d'Illusion.
    La question que se posa Thélador fut : Que faire maintenant ? Se mettre à la hauteur d'Owen ? Non, ce n'était pas très respectueux… Et se faire aborder de la sorte en plein village ne plairait surement pas au chevalier qui devait tenir un minimum à sa réputation… Non, Il décida de garder une distance, et d'aborder Owen quand il serait moins entouré. Oui voilà une très bonne idée.
    Faisant ralentir la jument qui s'essoufflait déjà, le palefrenier suivit celui qu'il pensait être son nouveau maitre… Si l'homme avait repéré qu'il était suivit, il n'en montra rien… Et lorsqu'il pivota dans une ruelle bien moins peuplée, Thélador n'imagina pas une seule seconde à un piège… Avoir était élevé au pays d'Eden n'avait pas aiguisé sa méfiance…

    Lorsqu'à la suite d'Owen il arriva dans la ruelle, qu'elle ne fut pas sa surprise de se retrouver dans un cul de sac ! Il était pourtant sur d'avoir vue le chef des armées tourner ici !



    mp: désolé pas long mais j'avais pas grand chose à dire XD
Revenir en haut Aller en bas
Owen
Admin & Chef des Modo's ! - Capitaine d'Armée
Owen

Messages : 486
Date d'inscription : 19/06/2010
Âge : 22
Localisation : Swiss'

Vos Persos
Vos Personnages:
Particularité // Pouvoir :: Régénération & Griffes de métal sortant d'entre ses doigts

Mal du pays (pv Owen)  Empty
MessageSujet: Re: Mal du pays (pv Owen)    Mal du pays (pv Owen)  I_icon_minitimeMer 25 Mai - 17:44

    Owen ralentit sa respiration, toujours plaquer contre le mur. Il avait presque l'impression de fusionner contre la pierre fraîche d'un bâtiment. Lui qui cherchait une occupation, en voilà une qui tombait tout droit dans son piège. Le Capitaine avait été bien naïf pour une fois avec ce palefrenier qui paraissait si... Inoffensif ? En fait il n'était qu'un espion, et il en ferait de la chair à pâté si il s'entêtait à nier la vérité.

    Cependant... Le Capitaine ne s'attendit pas à le voir arriver sur son cheval. Une jument gris souris qui paraissait totalement essoufflée. Elle n'avait pas du courir longtemps normalement pour pouvoir le rattraper, mais peut-être aussi que ce n'était pas une athlète. L'homme retint sa respiration. Thélador ne l'avait encore pas remarqué, pourtant, il était à moins de deux mètres de lui... Il ne fallait plus attendre, ou l'effet de surprise serait gâché et ceci lui déplairait. Sans réfléchir, Owen bondit -heureusement la jument un peu rabougrie n'était pas très haute- saisissant le palefrenier par les épaules et le plaqua sur le sol de pavés. L'Akame bondit, décocha son épée et la lui mit sous le cou, le regardant de haut d'un air dédaigneux.

      « Sache que je déteste me faire poursuivre. »

    Puis il laissa tomber son épée et se baissa vivement pour attraper Thélador par la veste et le pousser contre le mur. Le son de la lame résonna dans la ruelle, comme signalant le début d'un combat, ou peut-être la fin... Owen n'avait pas besoin de cette arme-là, lui il en avait des intégrées. Et il était décidé à s'en servir. Il fit jaillir ses griffes d'entre ses doigts qui crissèrent dans un bruit métallique et scintillèrent à un faible rayon de soleil qui parvenait à passer entre deux toits de maison. Il les glissa dans le cou de son adversaire. Les lames tranchantes firent couler une goutte de liquide rouge et poisseux sur la peau blanche. Le regard d'Owen était brillant d'un air mauvaise.

      « Raconte-moi Thélador... » Commença-t-il d'une voix attrayante. « Dis-moi ce que tu faisais à me suivre... »
Revenir en haut Aller en bas
http://londons-powers.jeunsforum.com/
Thélador Sang-perdu
Habitant d'Akame
Thélador Sang-perdu

Messages : 181
Date d'inscription : 11/05/2011
Âge : 28
Localisation : Loin de Light !

Vos Persos
Vos Personnages:
Particularité // Pouvoir :: Apaise les âmes les maux et aide à la cicatrisation des plaies par le contact.

Mal du pays (pv Owen)  Empty
MessageSujet: Re: Mal du pays (pv Owen)    Mal du pays (pv Owen)  I_icon_minitimeMer 25 Mai - 18:19

    Ce fut surement au moment ou une poigné ferme l'attrapa pour le faire basculer de cheval que Thélador regretta son petit Hitako… Son cheval aurait réagit, fait un écart, essayé de le protéger. La grisette elle était restée placide… Même pas un petit pas sur le côté… Nada !
    Elle était restée là sans bouger à regarder Thélador se faire trainer comme un sac, et comble du comble, quand une lame jaillit pour pointer la gorge du palefrenier, elle s'ébroua et se contenta de s'éloigner. Pour le soutient, on repassera hein …


    « Sache que je déteste me faire poursuivre. »
    Un peu trop tard, Thélador comprit que le maitre d'écurie venait de le rouler en beauté… Ce charognard ! Il l'avait jeté en pâture au chef des armés comme on se débarrasse d'un fond d'assiette en le donnant au chien. Quel crétin avait-il été de ne pas mettre sa parole en doute ! Il se flagella mentalement d'avoir fait preuve d'une jugeote rivalisant avec celle d'un mouton, mais bien vite ce fut l'instinct de survis qui reprit le dessus. Il fallait se sortir de ce mauvais pas, et il s'insulterait s'il en sortait vivant !

    En moins de temps qu'il en fallait pour dire "ouf", Owen venait de le redresser d'une seule main et de le plaquer contre le mur. La tête de Thélador claqua violement contre la brique et la douleur raviva son instinct.


    " Dis-moi ce que tu faisais à me suivre..."


    Là, Thélador eut comme un doute… S'il lui disait la vérité, le Chef des armées le croirait-il ? Il n'avait pas l'air très compréhensif … A vrai dire, il avait plutôt l'air de chercher une bonne raison de le tuer…
    A moitié sonné, ce n'est que lorsqu'il sentit une lame lui morde la chaire qu'il remarqua l'étrange arme qui jaillissait littéralement d'entre les phalanges d'Owen. Pratique me direz vous, mais franchement pas chouette pour la victime… Owen n'était donc pas "désarmable", voilà un très mauvais point qui faisait chuter les chances de survis de Thélador de façon non négligeable. Il n'avait jamais autant frôlé la mort en si peu de temps… Allait-il réussit à lui échapper une nouvelle fois ?

    Pas de place pour le doute… Rapidement il mit une stratégie en place c'est-à-dire : Cogner fort et le plus vite possible en priant pour que cela la marche et qu'il puise se libérer de l'étreinte. Sa cible fut vite choisit : le foie.
    L'organe faisait partie des points vitaux et un bon coup pouvait couper le souffle de l'adversaire.

    C'est donc d'un franc coup de poing que Thélador frappa Owen, sans prendre soin de s'assurer que son coup ne serait pas mortel, il voulait juste vivre. Il était trop jeune pour mourir merde !
Revenir en haut Aller en bas
Owen
Admin & Chef des Modo's ! - Capitaine d'Armée
Owen

Messages : 486
Date d'inscription : 19/06/2010
Âge : 22
Localisation : Swiss'

Vos Persos
Vos Personnages:
Particularité // Pouvoir :: Régénération & Griffes de métal sortant d'entre ses doigts

Mal du pays (pv Owen)  Empty
MessageSujet: Re: Mal du pays (pv Owen)    Mal du pays (pv Owen)  I_icon_minitimeJeu 26 Mai - 16:59

    Thélador eut comme un instant de réaction. Réfléchissait-il aux paroles qu'il allait lui dire ? A un mensonge inventé à la minute ? Ou encore une manière de se tirer de se pétrin ? Quoi qu'il en soit, même s'il dirait la vérité Owen hésiterait à le tuer ou non. Et oui, la franchise n'était pas le point fort de notre Capitaine. Il était même un extrêmement bon menteur. Il fixait son adversaire dans les yeux, impassible et patient. Il attendrait le temps qu'il faut, quitte à y passer la nuit... Illusion était au fond de la ruelle et en voyant l'excitation de son maître, il était lui aussi un peu tendu. Il frappait nerveusement ses sabots qui claquèrent et résonnèrent contre les murs des maisons. Il ronfla même des naseaux, se demandant ce qu'il se passait sous son regard sombre et inconscient.

    Alors qu'Owen allait prendre une inspiration mais un coup de poing bien placé dans le foie le fit reculer et se tordre en deux, les bras croisés sur le ventre. Ses griffes se rétractèrent et son souffle fut coupé quelques secondes. Une grimace de haine et de douleur barra son visage pourtant serein quelques instants plutôt. Alors comme ça, il voulait la guerre ? Il ne savait pas qu'il s'adressait à la mauvaise personne. Il risquerait bien de le tuer. Ce n'était pas la mort qui effrayait le Capitaine, elle la faisait plutôt saliver bien qu'il ne l'aie jamais rencontrée. Mais Dieu sait combien de fois il a failli avoir un rencart avec cette chose inconnue qui effraie le monde entier. Tout compte fait, Owen n'en avait pas si peur... Sans le vanter, il n'avait pas peur de grand chose.

    Il décida qu'il était tant de cesser de se lamenter sur la douleur. Le rictus de colère était toujours présent sur sa face, il était plus remonté que jamais. Il en fallait peut pour l'énerver celui-là... Thélador allait comprendre qu'il venait de faire la plus grosse erreur de sa vie et que ça lui coûtera peut-être même... Il le rejoignit d'une longue enjambée, moins près cette fois-ci.

      « Tu ne tiens pas beaucoup à ta vie toi. » Constata-t-il

    Puis rageusement, il lui envoya son poing dans les côtes de Thélador, et profitant de cette diversion il mit son épaule contre la sienne et le poussa à terre. Une fois qu'il fut étendu sur le sol, il mit son pied sur son ventre, en n'appuyant pas trop quand même pour le laisser respirer. Owen ne dit plus rien, il se contentait de l'observer, la douleur s'effaçant peu à peu...
Revenir en haut Aller en bas
http://londons-powers.jeunsforum.com/
Thélador Sang-perdu
Habitant d'Akame
Thélador Sang-perdu

Messages : 181
Date d'inscription : 11/05/2011
Âge : 28
Localisation : Loin de Light !

Vos Persos
Vos Personnages:
Particularité // Pouvoir :: Apaise les âmes les maux et aide à la cicatrisation des plaies par le contact.

Mal du pays (pv Owen)  Empty
MessageSujet: Re: Mal du pays (pv Owen)    Mal du pays (pv Owen)  I_icon_minitimeVen 27 Mai - 19:30

    Sa technique aussi archaïque fut elle fonctionna, et lorsqu'il vit Owen se plier sous le coup, il ne perdit pas une seconde pour se dégager de son étreinte. Le cœur battant, de cette réussit, il essaya d'évaluer quelles étaient ses chances si il partait en courant de suite. Faibles, très faibles !

    Il était la proie, et le prédateur était sur son terrain…


    « Tu ne tiens pas beaucoup à ta vie toi. »


    La voix le fit presque sursauter. Il eut simplement le temps de se retourner pour se prendre un coup de poing en plein ventre qui lui coupa le souffle, et déjà il se retrouvait de nouveau part terre…

    Le plus étrange était cette drôle de sensation. Une espèce de petit voix dans sa tête qui soupirait et lui murmurait blasée : "tu perds ton temps… Tu as toujours perdu". C'était très frustrant, car de fait, il n'avait jamais perdu une seule bagarre. Contre le barman qui avait insulté Délian ? Non, il lui avait encastré la tête dans l'abreuvoir et la victoire avait été à lui. Contre le marchand de chevaux qu'il avait vu maltraiter une bête ? Ah cette bataille là, il en était fier ! Et le vendeur s'en était mordu les doigts longtemps après que Thélador lui ait déboité la mâchoire d'un crochet du droit magistral… Bref, d'aussi loin que remontait ses souvenirs, il n'y avait rien qui lui disait qu'il avait un jour perdu un affrontement. Mais il y avait ce drôle de sentiment qu'il ne s'en sortirait pas cette fois…
    Et cela ne pouvait que l'énerver d'avantage. Il savait se battre, et cette voix n'avait pas à donner le résultat à l'avance ! Pourquoi l'écouterait-il d'abord … "Tu as toujours perdu", qu'est ce que ça voulait dire ! Et ce "toujours" qui n'avait rien à faire là !

    Owen l'observait d'un œil mauvais, et le fait que cela fasse deux fois qu'il se retrouve en position de "dominant" titillait Thélador. Pourtant, il n'était pas du genre à vouloir s'imposer à plus fort que lui. Il était le plus souvent soumit… Il avait entièrement conscience que porter la main sur un haut gradé correspondait à un crime très grave. Il aurait dut accepter la mort qui serait sa sentence… Mais voilà, il se sentait des envies de rébellion aujourd'hui. Et quand la voix une nouvelle fois lui susurra : "laisses tomber, tu vas encore perdre", il lui répondit mentalement et simplement "ta gueule !"

    Il avait envie de se battre, il avait envi de vivre, et il se concentra uniquement sur ça pour ignorer la douleur lancinante qui lui martelait les côtes. Au regard glacial d'Owen, il répondit par un regard polaire. Et alors qu'il captait son attention, sa main chercha à tâtons sa dague, la trouva. Il assura sa prise sur le manche et avec la force du désespoir il poussa un cri de rage et enfonça la lame jusqu'à la garde dans la jambe qu'Owen avait posé sur lui en signe de victoire. Il avait sentit la lame griffer l'os puis dévier pour se glisser entre la rotule et le tibia, et toujours rageusement il s'était redressé pour déséquilibrer l'adversaire.
    Il avait laissé son arme dans la jambe de son ennemi, sans chercher à la récupérer, la lame ainsi coincé entre les deux os empêcherait Owen de plier le genou.
    Il n'avait plus de douleur, juste le désir de vaincre et de vivre. Sans se soucier plus que ça de la réaction du chef des armées, il se jetait de nouveau sur lui, le poing fendant l'ait pour lui envoyé un uppercut bien placé…



Mp: je pense qu'on peut passer au moment ou Owen prend définitivement le dessus et s'apprête à frapper Thél au visage.
Revenir en haut Aller en bas
Owen
Admin & Chef des Modo's ! - Capitaine d'Armée
Owen

Messages : 486
Date d'inscription : 19/06/2010
Âge : 22
Localisation : Swiss'

Vos Persos
Vos Personnages:
Particularité // Pouvoir :: Régénération & Griffes de métal sortant d'entre ses doigts

Mal du pays (pv Owen)  Empty
MessageSujet: Re: Mal du pays (pv Owen)    Mal du pays (pv Owen)  I_icon_minitimeSam 4 Juin - 12:59

(X.X Je m'excuse du retard, vraiment navrée ><)

    Thélador renvoya un regard à Owen. Un regard glacial, qui en aurait fait frissonner plusieurs, voir même prendre leurs jambes à leur coup. Mais le Capitaine ne broncha pas. Ce n'était pas un simple regard qui l'effrayait, il en fallait bien plus. Il était tellement absorbé par les yeux sombres de son adversaire au tapis, qu'il ne vit même pas sa main glisser jusqu'à son poignard qui pendait à sa taille. Soudain, une douleur insupportable se propagea dans toute la jambe d'Owen, lui arrachant un hurlement. Il sentit la lame percuter son os, se coinçant entre une articulation. Le palefrenier en profita pour se relever, le Capitaine tomba à la renverse.

    Le pouvoir d'Owen agissait déjà. Il arracha la dague et la plaie se referma en une poignée de secondes. Thélador s'apprêtait à lui envoyer un puissant coup de poing, mais le Capitaine ne se laisserait pas démonter aussi facilement. Il roula sur le côté, se releva dans bond et se plaça derrière son adversaire pour le tirer par le col de sorte à ce qu'il se retrouve une nouvelle fois à terre. Sauf que cette fois, il détenait le poignard. De sa main libre il allait donner un coup de poing dans les dents et de l'autre, le tuer à coups de couteau répété... Mort bien cruelle, mais il fut stopper dans tous ses gestes lorsqu'il croisa son regard, une voix résonna dans sa tête. ''Non, pas au visage !'' Il n'eut le temps de ne rien faire qu'il fut happé par les souvenirs oubliés.

      C'était un jour de printemps. Le soleil brillait et la joie était dans les coeurs de tous dans le petit village d'Eden. Dans le jardin d'une petite maisonnette, deux petits garçons s'amusaient à se bagarrer, comme tous les garçons de leur âge. Cette bataille avait beau l'air des plus sérieuses, ils riaient aux éclats de voix quand même. Pour eux, ce n'était qu'un jeu. Pendant ce temps, les deux mères étaient sur le pas de la maison à discuter comme deux personnes des plus normales. C'est alors qu'un des enfants, le petit blondinet aux yeux verts, plaqua son ami, qui lui était châtain clair aux yeux d'ambre, au sol, et c'est alors qu'une mère intervint.
        '' Non, pas au visage ! ''

    C'est cette même voix qui avait empêcher Owen de tuer Thélador. Cette voix féminine, si protectrice et sévère à la fois... La voix d'une mère qui ne voulait que le bien de son enfant. Mais quel était donc ce drôle de souvenir ? Était-ce Owen qui jouait avec ce garçon ? Et ce garçon, qui était-ce ? La dague tomba de ses mains, la lame encore ensanglantée crissa sur la pierre. Les yeux du Capitaine étaient devenus scintillants, étincelant de curiosité et d'incertitude.

      « Qui es-tu... » murmura-t-il, pensif
Revenir en haut Aller en bas
http://londons-powers.jeunsforum.com/
Thélador Sang-perdu
Habitant d'Akame
Thélador Sang-perdu

Messages : 181
Date d'inscription : 11/05/2011
Âge : 28
Localisation : Loin de Light !

Vos Persos
Vos Personnages:
Particularité // Pouvoir :: Apaise les âmes les maux et aide à la cicatrisation des plaies par le contact.

Mal du pays (pv Owen)  Empty
MessageSujet: Re: Mal du pays (pv Owen)    Mal du pays (pv Owen)  I_icon_minitimeDim 5 Juin - 9:46

mp : Pas grave j'étais pas la cette semaine de toute façon xD


    A quoi penseriez-vous en face de la mort ? Enfin, en face, je veux plutôt dire juste avant qu’elle ne vous fauche. Imaginons que vous vous trouviez sous un homme armé d’un poignard qui a visiblement l’envi de rependre votre moquette intestinale sur le sol, à quoi penseriez vous ?
    Aller un petit effort d’imagination ! Peut être une dernière vision de votre petite amie ? De votre mère ? De tout ce que vous n’avez pas eut le temps de faire ? De tout ce que vous avez eu le temps de faire ?

    Et bien Thélador pensa « pas le visage ». Très stupide n’est ce pas … Voilà qu’il allait finir saigné comme un porc et sa seule et unique pensée avant de mourir fut « pas le visage ». Que craignait-il ? Qu’on ne puise pas identifier son cadavre ? A moins qu’il ait attendu ses dernières minutes de vie pour commencer à être coquet ? Qui sait …

    Mais voilà la seule chose qui lui traversa l’esprit « pas le visage ». Et traverser, c’est bien le mot. Il avait sentit cette penser jaillir des profondeurs de son âme pour s’imprimer en lettre d’or dans celle ci.


    ¤¤¤¤¤

    Thélador se tenait dans la cours des Valdrin. Pas plus haut qu’un mètre vingt, et pas plus vieux que 10 ans, Il est entouré d’un petit groupe de garçon qui l’écoutent tous avec attention, car il explique les règles du jeu d’affrontement qu’il vient d’inventer.
    Après de longues minutes, il clôture d’un air impérieux.
    -Et on ne frappe pas le visage ! Celui qui frappe au visage est disqualifié d’office !
    -Pourquoi ? Demande l’un de ses camardes.

    Pourquoi ? Bonne question… Thélador n’y a pas réfléchit. Il lui a toujours semblé entendre qu’on ne devait pas frapper au visage, mais quand il essaye de se souvenir d’où il tient cette affirmation, le souvenir lui échappe …

    -Parce que ! Elude-t-il, et il commence à faire les équipes.

    ¤¤¤¤¤
    Le souvenir le revint avec force alors qu’il essaya de comprendre pourquoi aujourd’hui encore ce « pas le visage » lui revenait comme la plus claire des évidences.
    Et pendant cette courte réflexion le temps ne s’était pas suspendu. A présent la proie était entre les griffes du prédateur… Thélador avait fermé les yeux, persuadé que le poing d’Owen allait rapidement s’écraser sur lui pour lui désaxer le nez. Qu’il fasse vite … Pitié que tout cela ce finisse rapidement !

    Un bruit métallique fit presque sursauter la proie, et alors qu’il attendait le coup, il n’arriva pas… lentement, il ouvrit un œil, puis l’autre. Owen se tenait toujours au dessus de lui, mais il n’y avait plus cet air sadique qui lui déformait les traits… Non. Ses pupilles se posaient sur Thélador comme si le sang qui lui échappait du coin des lèvres était fait d’or, elles brillaient d’un éclat curieux et avide de compréhension. Thélador retint sa respiration.


    « Qui es tu ? »

    La question le laissa patois un moment. Qui était-il ? Mais Thélador Sang-perdu voyons ! Ce capitaine souffrait-il d’amnésie brutale ? Thélador se souvenait parfaitement s’être présenté avant de rentrer dans le box. Il essaya de garder son calme et répondit :

    -Théla…

    Mais sa parole se suspendit alors que la petite voix qui n’avait pas cessé de lui dire « tu vas perdre, tu as toujours perdu » ramena sa fraise encore une fois.
    « Tss, tss petit menteur ! Si tu lui réponds ça tu ne réponds qu’à la moitié de la question ! Et pas à la moitié qui l’intéresse ! Ouvres les yeux petit taureau, fais marcher tes méninges, il est temps de chasser les nuages, il est temps d’éclairer la situation ! Réfléchis tu tiens le bon bout là ! Pas le visage … N’oublis pas, pas le visage …»

    Il laissa la perplexité le défigurer sous l’œil avide d’Owen. Il fronça les sourcils… Il n’avait jamais perdu un seul affrontement… A part. A part contre une personne. Il s’en souvenait maintenant… Il essaya de rattraper le souvenir. Il était jeune. Très jeune. Et il se battait toujours avec un garçon de son âge. Ou du moins de sa taille. Il aimait bien ces petits jeux autant qu’ils lui déplaisaient. Parce qu’il perdait toujours. Et ce n’était pas drôle de toujours perdre.

    L’image d’Owen retirant la dague de son genou et cicatrisant sur le coup fut un petit indice qui lui rappela que s’il perdait toujours c’était par ce que l’autre garçon avait toujours moins mal. Lorsque les cailloux l’écorchaient il ne hurlait pas et continuait à se battre. Il se revoyait enfant, bouder après une énième défaite … Une femme s’avançait doucement au loin. Il devait être l’heure de manger car il distinguait dans le brouillard de son souvenir le soleil haut dans le ciel. Elle porta ses mains de part et d’autre de ses lèvres pour que le vent porte mieux le cri qu’elle allait pousser à l’encontre du garçon boudeur. Et elle l’appela …


    -Oswald. Le prénom avait franchit naturellement les lèvres de Thélador non sans que sa voix ne tressaille un peu sous l’émotion.

    Cette identité lui était aussi étrangère que familière… Il avait l’impression qu’elle jaillissait d’un livre poussiéreux sur son arbre généalogique. « Oswald ». Ce prénom était-il vraiment le sien ? Celui que lui avait donné sa génitrice ? Il se le répéta plusieurs fois essayant de se familiariser à sa tonalité comme on assouplit le cuir d’une nouvelle paire de botte pour qu’elle s’harmonise avec nos pieds…
Revenir en haut Aller en bas
Owen
Admin & Chef des Modo's ! - Capitaine d'Armée
Owen

Messages : 486
Date d'inscription : 19/06/2010
Âge : 22
Localisation : Swiss'

Vos Persos
Vos Personnages:
Particularité // Pouvoir :: Régénération & Griffes de métal sortant d'entre ses doigts

Mal du pays (pv Owen)  Empty
MessageSujet: Re: Mal du pays (pv Owen)    Mal du pays (pv Owen)  I_icon_minitimeDim 5 Juin - 11:53

    Le Capitaine avait été fortement bouleversé. La question résonnait dans sa tête, comme le carillon d'une cloche d'église sonnant les minuits. Thélador n'était pas un palefrenier sans importance comme il l'aurait pensé quelques instants plus tôt. Était-il un ami qu'il avait eut durant son enfance ? Un membre de sa famille..? Ses souvenirs refusaient de lui donner d'autres explications, pourtant, Owen voulait savoir. Mais pour cela, il avait besoin d'un coup de pouce du palefrenier.

      -Théla…

    Sa voix se perdit. Oui, ça Owen le savait qu'il s'appelait ainsi. C'était autre chose qu'il voulait savoir. Une chose beaucoup plus importante. Et il ne repartirait pas sans avoir plus d'informations. C'était un peu comme si sa vie en dépendait. Mais depuis que sa mémoire avait été effacée, plus rien ne revenait. Qu'avait-il subit ? Ses griffes, les avait-il déjà avant ? Quel était ce sentiment de déjà vu envers Thélador ? Il sentait les souvenirs qui voulaient réapparaître, mais ils étaient comme bloqué. Comme quand vous ne trouvez pas un mot précis mais que vous l'avez sur le bout de la langue.

      -Oswald.


    Il n'eut le temps de ne rien dire, rien penser, que le souvenir apparut tel un flash d'appareil photo.

      Le blondinet était toujours au-dessus de l'autre. Son sourire triomphant barrait son visage, tandis que l'autre, semblait boudeur. Le blondinet avait une nouvelle fois gagné. C'était le seul que le brun n'arrivait pas à battre. Le gagnant s'exclama:
        « Tu as encore perdu Oswald ! » Rigola-t-il
      Il se releva. Un petit groupe d'enfants s'était formé autour d'eux, tous un peu choqué de voir Oswald, généralement imbattable, se faire battre par un autre. Le blondinet se dressa fièrement devant ses camarades.
        « Qui veut se battre contre le grand Théodore ? »

    Owen ne bougea plus d'un poil. Son coeur battait à vive allure, ses mains à côté de la tête de Thélador tremblaient comme une feuille. La faille qu'avait créée Crystal auparavant venait de s'agrandir, une foule de sentiments qu'il avait l'impression de ne jamais avoir connu l'envahirent. ''Théodore''... Était-ce son vrai nom ? Le nom qu'il portait avant sa perte de mémoire ? Avec lenteur il se releva. C'était la première fois qu'il se sentait si faible, si peu sûr de lui. Le regard vide de vie, il murmura, comme s'il n'était pas tout à fait confiant:

      « Je... Je suis... Théodore... »



Revenir en haut Aller en bas
http://londons-powers.jeunsforum.com/
Thélador Sang-perdu
Habitant d'Akame
Thélador Sang-perdu

Messages : 181
Date d'inscription : 11/05/2011
Âge : 28
Localisation : Loin de Light !

Vos Persos
Vos Personnages:
Particularité // Pouvoir :: Apaise les âmes les maux et aide à la cicatrisation des plaies par le contact.

Mal du pays (pv Owen)  Empty
MessageSujet: Re: Mal du pays (pv Owen)    Mal du pays (pv Owen)  I_icon_minitimeMer 8 Juin - 20:12

    Un spectateur aurait trouvé cet échange étrange… Une minute plutôt les deux hommes se sautaient à la gorge et à présent les voilà qui s'observent tremblant l'un comme l'autre. Ils n'étaient plus que deux âmes bouleversées par deux prénoms retrouvés.

    Le souffle de Thélador lui manquait presque alors qu'Owen annonça qu'il était en vérité "Théodor". Le prénom de son cousin eut l'effet d'une gifle glacée… Oui, car à présent il en était sûr : Cet homme, ce garçon qui le battait toujours, ils étaient uns.

    Le temps s'arrêta.

    N'importe qui sain d'esprit se serait sauvé où aurait profité de la faiblesse apparente d'Owen pour le toucher. Mais voilà, la tornade d'émotion qui traversait le taureau le fit craindre qu'il soit incapable de se tenir debout.
    Et il avait le cœur au bord des lèvres, mais ça s'était les restes du coup qu'Owen lui avait envoyé dans les côtes.

    Mais bien vite la stupeur fit place à l'excitation. N'était pas venu pour ça ? Pour retrouver des gens de son passé ? Cet homme là était une clef de son passé !
    Il en était sur ! Son cœur battait à lui jaillir de la poitrine et dans sa tête fleurissaient mille et une hypothèse quand à leur lien d'enfance…

    Il avait oublié ce qui l'avait mené ici, et même l'affrontement. Tout cela n'était que secondaire ! Il avait enfin quelque chose ! Un souvenir ! "Oswald", s'était son prénom ! Son vrai prénom !

    Lentement, il se hissa sur les coudes son regard avide de curiosité planté sur Owen et il murmura à son attention ;


    -Je vous connais … Je veux dire, on se connaît … Ce, ce n'est pas la première fois que l'on s'affronte, ce n'est pas la première fois que vous me battez… N'est ce pas ?

    Il essaya de garder son calme, mais il avait presque envie d'éclater de rire. Ou éclater en sanglot au choix. Il se sentait ivre. Mais ivre de quoi ? De souvenirs. De passé. D'histoire oubliée. Il avait enfin réussit à accéder à ce qui était enfouit si profondément en lui…
Revenir en haut Aller en bas
Owen
Admin & Chef des Modo's ! - Capitaine d'Armée
Owen

Messages : 486
Date d'inscription : 19/06/2010
Âge : 22
Localisation : Swiss'

Vos Persos
Vos Personnages:
Particularité // Pouvoir :: Régénération & Griffes de métal sortant d'entre ses doigts

Mal du pays (pv Owen)  Empty
MessageSujet: Re: Mal du pays (pv Owen)    Mal du pays (pv Owen)  I_icon_minitimeDim 19 Juin - 10:45

(Désolé du retard ><)

    Le regard d'Owen se voilait, fixait le vide. Il était assis sur ses genoux repliés à côté de Théladore, enfin, pouvait-il encore l'appeler ainsi ? Oswald était son vrai prénom, tout comme le Capitaine qui s'appelait en vérité Théodore. Un frisson d'émotion secoua son corps. Et c'est alors qu'il se rendit compte à quel point il était heureux de retrouver son prénom d'origine. Mais à vrai dire, il préférait garder tout ça entre le palefrenier et lui. Il n'irait en aucun cas crier dans la rue ''Je suis Théodore !''. Théladore se hissa sur ses coudes, tirant Owen de sa rêverie.

      -Je vous connais … Je veux dire, on se connaît … Ce, ce n'est pas la première fois que l'on s'affronte, ce n'est pas la première fois que vous me battez… N'est ce pas ?

    Un sourire amusé s'inscrit lentement sur le visage du Capitaine. Il rejeta sa tête en arrière, observant les nuages blancs voyageant librement dans l'immensité du ciel. Il se sentait autrement. Sa méchanceté quotidienne paraissait s'être dissipée, remplacée par un gamin qui découvrait le monde. Son monde. Il redressa la tête, regardant Théladore avec l'envie d'en savoir plus sur leur passé commun. Le Capitaine était presque à s'en demander s'il ne rêvait pas. Peut-être ne s'était-il juste pas réveiller ce matin ? Discrètement, il se pinça, et à par une petite grimace rien ne changea.

      « Je crois que tu as tout à fait raison. »

    Il ne sut pas quoi dire d'autre. Il se releva, regarda autour de lui. Il se tourna vers Illusion qui observait la scène avec une attention discrète avant de piaffer un peu montrant qu'elle était contente d'enfin avoir attiré un peu l'attention de son maître mais se fut de courte durée. Owen jeta un oeil sur la rue où la foule se faisait de plus en plus massive. Il tendit sa main à Théladore et ajouta:

      « Désolé pour les coups. »


(Je te propose qu'on y mette gentiment fin ? xD)
Revenir en haut Aller en bas
http://londons-powers.jeunsforum.com/
Thélador Sang-perdu
Habitant d'Akame
Thélador Sang-perdu

Messages : 181
Date d'inscription : 11/05/2011
Âge : 28
Localisation : Loin de Light !

Vos Persos
Vos Personnages:
Particularité // Pouvoir :: Apaise les âmes les maux et aide à la cicatrisation des plaies par le contact.

Mal du pays (pv Owen)  Empty
MessageSujet: Re: Mal du pays (pv Owen)    Mal du pays (pv Owen)  I_icon_minitimeLun 20 Juin - 19:39

    A l'image d'Owen, Thélador se sentait étrangement bien malgré les coups qu'il s'était prit. Et l'ambiance violente et étrange qui les avait jusque là entouré s'était dissipée pour laisser place à quelque chose de léger et d'agréable, comme un bonbon au miel pendant une bonne angine .

    « Désolé pour les coups. »

    Le taureau ne ressentit rien de la méfiance qui l'avait jusque là habité contre l'action du capitaine. Et lorsqu'il vit sa main se tendre vers lui, il n'hésita et se laissa aider.

    -Ce n'est rien. Je n'ai rien sentit… Ou presque.

    Repondit Thélador, fidèle au comportement masculin interdisant de se montrer faible devant son vainqueur, même si, il adressa un sourire complice à Théodore en disait ces mots.
    Oui il avait tout sentit, et il sentait encore le sang couler de ses petites entailles, mais il sentait surtout cette légèreté et cette ivresse qui le transportait. Il ne se demandait pas encore pour l'un comme l'autre ils avaient perdu la mémoire, ni même si cela était une coïncidence, il savoura juste le plaisir d'avoir un souvenir de sa tendre enfance… Et lorsqu'il fermait les yeux, il pouvait presque sentit le parfum du champ dans lequel ils s'étaient affronté la dernière fois.

    A son tour il épousseta ses vêtements, et ajouta.

    -Je ne vous espionnez pas… C'est mon maitre d'écurie qui m'a dit que vous désiriez me parler… A vrai dire j'ai toujours su qu'il voulait m'éliminer, et je comprends pourquoi il comptait sur vos bons soins… Désolé pour les coups aussi.

    Etrangement la langue de Thélador se déliait, et il lui semblait la chose la plus naturelle du monde celle de parler à Owen. Il eut un sourire un peu penaud, et s'avança vers la vieille jument.

    -Je ferais mieux d'y aller …

    Il n'avait pourtant pas envie de partir. Il aurait aimé poser plus de question à Owen, en savoir plus… Mais il savait aussi qu'il avait besoin de faire le tri dans ce qu'il venait de vivre.
Revenir en haut Aller en bas
The Queen of Rebellion
FONDATRICE - Je Suis La Reine Non Pas d'un Peuple, Mais d'une Pensée
The Queen of Rebellion

Messages : 127
Date d'inscription : 16/10/2010

Mal du pays (pv Owen)  Empty
MessageSujet: Re: Mal du pays (pv Owen)    Mal du pays (pv Owen)  I_icon_minitimeJeu 1 Déc - 20:10

A Archiver ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Mal du pays (pv Owen)  Empty
MessageSujet: Re: Mal du pays (pv Owen)    Mal du pays (pv Owen)  I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Mal du pays (pv Owen)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Forêt de l'Aube RPG :: Royaume d'Akame :: Village d'Akame-
Sauter vers: