La Forêt de l'Aube RPG
Cette version du forum de la Forêt de l'Aube ferme actuellement ces portes, mais est heureux de vous accueillir sur une V2 se trouvant a l'adresse suivante :



Merci de votre visite.

La Forêt de l'Aube RPG


 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 L'art et la manière de provoquer en duel un adversaire plus fort que vous -Finit-

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Crystal
Modératrice qui à la Force avec elle - Chevalière
Crystal

Messages : 1167
Date d'inscription : 16/11/2009
Âge : 23
Localisation : Dans les bras de son prince charmant ~

Vos Persos
Vos Personnages:
Particularité // Pouvoir :: Voit et parle avec la Mort \o/ Et c'est pas un cadeau

L'art et la manière de provoquer en duel un adversaire plus fort que vous -Finit- - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: L'art et la manière de provoquer en duel un adversaire plus fort que vous -Finit-   L'art et la manière de provoquer en duel un adversaire plus fort que vous -Finit- - Page 3 I_icon_minitimeMer 27 Juil - 18:17

    Les portes furent enfin devant eux après un si long chemin. Crystal commençait déjà à réfléchir à un moyen de s'évader, chaque détail noté dans son extraordinaire mémoire visuel. Ils pénétrèrent dans l'enceinte du château, la cour vide, même pas un chat quoi que ... Elle aperçut un rat se faufiler dans un trou mais bon, il était tôt. La jeune femme se demandait si s'était pareil qu'à Edelweiss où tout le monde se bouscule ... Tout cela paraissait tellement loin à présent. Le Capitaine descendit, l'obligeant à faire de même en tenant fermement ses poignets ... Il la croyait vraiment assez désespérer pour tenter de s'enfuir maintenant ? Cela aurait été gâché de l'énergie inutilement, après tout, les gardes auraient tôt fait de la rattraper. Owen la poussa et ils entrèrent dans le château. Un frisson parcouru son dos, tout était sombre, triste, lugubre, rien à voir avec ce qu'elle a toujours connu ... C'était déprimant, oppressif ... Elle n'était pas encore enfermée qu'elle avait déjà cette impression et l'envi de ressortir voir le ciel et le soleil même si elle pouvait voir cela grâce à de hautes fenêtres laissant entrer la pâle lueur froide de l'aube ...

    Ils marchèrent un moment. Ce château était un véritable labyrinthe, les couloirs se succédaient monotones et quasiment identique. La jeune femme essayait de trouver des points de repères ou d'en faire discrètement ce qui ne s'avérait pas facile ... Owen finit par s'arrêter devant une épaisse porte en bois et l'ouvrit. Un sombre escalier descendait ... On lui aurait dit qu'elle descendait en enfer, ça aurait été la même chose tellement la chevalière avait l'impression de s'enfoncer toujours plus profondément. De plus, l'escalier était raide et les marches humides, visqueuses et surtout glissante d'ailleurs même le mur suintait ce qui n'était guère agréable, attraper une limace et vous aurez le même effet surtout que malgré les bougies, on y voyait pas grand chose et un courant d'air la glaçait jusqu'à l'os, de quoi faire flancher n'importe qui ...

    Enfin ils finirent par déboucher dans les cachots et comme tout cachot s'était glauque, puant, froid et humide, sale ... Rien de réjouissant ... Deux gardes bien bâtis assis faisait leur petite sieste, ne craignant pas que quelqu'un débarque pour sauver les prisonniers ou que les prisonniers s'échappent ... Elle serait utiliser ceci à son avantage. La vision des prisonniers la fit à nouveau frissonner et se révolter ... Les plus " anciens "étaient roulés en boule dans un coin, une gamelle devant leur tête, leur maigreur était à faire peur et si leur flan ne se soulevait pas, on pourrait croire qu'ils étaient morts ... Pour les plus "récents", ils essayaient de passer leur main à travers les barreaux et de les agripper en quémandent un morceau de pain ou de les faire sortir en disant qu'ils n'avaient rien fait. La jeune femme finit par baisser les yeux, ne pouvant plus regarder cette vision d'horreur en se demandant si elle allait finit comme eux. Non ! Elle refusait ! Elle sortirait coûte que coûte ou mourrait ! Il déboucha dans les cachots, où sommeillaient deux lourdauds assis sur une chaise en train de roupiller, c'était ceux qui détenaient les clés. Il y avait également quelques prisonniers qui attendaient que quelqu'un vienne les chercher pour les sortir de là, mais souvent ils y restaient jusqu'à la mort... Peut-être en serait-ce la même chose pour cette fille. Après tout ce n'était pas ses affaires.Owen ouvrit finalement une cellule et l'y poussa sans ménagement. La grille se referma dans un grincement sinistre et il annonça :

    "Ton voyage s'arrête ici. "

    Il remit la clé au garde qui ne broncha pas dans son sommeil, ne s'apercevant de rien et commença à s'éloigner. Crystal agrippa les barreaux en souriant :

    "- Non, tu te trompes, il ne vient juste que de commencer ... Le tient aussi d'ailleurs. "

    L'homme sortit laissant la jeune femme "seule" ... Elle fit le tour de sa cellule et remarqua des ossements humains ... La chevalière eu un haut le coeur ... Elle l'enterrait plus tard :

    "- Salut toi ... Mon nouveaux compagnon de cellule c'est ça ... "

    Elle devait absolument sortir avant de finir ainsi ... Elle marqua alors tout ce qu'elle avait remarqué avant de ne plus s'en rappeler sur la pierre déjà bien graphiter à l'aide d'une pierre pointu ... Elle fit un plan à peu prêt précis pour le chemin de sorti même si de gros morceaux manquaient et soupira en s'adossant au mur froid. Un long séjour commençait. Une nouvelle épreuve pour son "courage" et sa détermination ...


[[ Fin, suite Ici ]]
Revenir en haut Aller en bas
 
L'art et la manière de provoquer en duel un adversaire plus fort que vous -Finit-
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Forêt de l'Aube RPG :: Royaume d'Edelweiss :: Les Basses Plaines-
Sauter vers: